Peugeot 3008 restylé : toujours plus imposant

Le SUV compact Peugeot 3008 adopte une nouvelle face avant plus imposante. Et il ne dispose plus que d’un moteur diesel, au bénéfice de l’hybride rechargeable.

1215
Peugeot 3008
Peugeot 3008

Né il y a quatre ans, le Peugeot 3008 a rapidement occupé la première place des SUV compacts en France puis en Europe. Arrivé à mi-parcours, il se devait d’offrir une mise à jour de son design, intérieur comme extérieur. Mais aussi d’embarquer les dernières aides à la conduite devenues monnaie courante dans la catégorie.

La face avant de ce 3008 est ainsi la plus profondément remaniée. Elle se dote d’un nouveau capot avant plus plat et enveloppant. Une évolution qui met en valeur la ligne horizontale des feux, étirés au maximum. La calandre s’étire elle aussi en s’incrustant de manière originale sur les côtés. Ce 3008 restylé en impose donc. Et si Peugeot évoque le style de son petit frère 2008, on pourra aussi lui reprocher d’être trop massif et d’apparaître plus proche de la face avant d’un Partner.

Des aides à la conduite en plus

À l’intérieur du Peugeot 3008 « phase 2 », les changements sont moindres. Mais il faut tout de même noter l’implantation d’un large écran multimédia de 10 pouces. Venu du 2008 et de la 508 (voir l’essai), cet écran trône au milieu de la planche de bord. En revanche, le 3008 fait toujours l’impasse sur l’iCokpit de seconde génération, avec ses effets en 3D, déjà vu à bord du 2008 et de la 208. C’est donc surtout l’arrivée des incontournables aides à la conduite ADAS qu’il faut souligner. Avec un système de conduite autonome de niveau 2 (sur autoroute) et d’assistance à la conduite nocturne (vision infrarouge jusqu’à 250 m).

De l’hybride rechargeable

Sous le capot avant il faut noter la disparition du 2.0 BlueHDi de 180 ch qui ne passait plus les normes de dépollution pour 2021. Il est remplacé, dans l’esprit de Peugeot, par la motorisation hybride rechargeable Hybrid4 de 300 ch (29-31 g). Cette dernière n’est d’ailleurs pas modifiée, tout comme sa déclinaison Hybrid 4×2 de 225 ch (30-32 g). Ne subsiste donc en diesel que le 1.5 BlueHDi de 130 ch, en boîte manuelle (129-132 g) ou auto EAT8 (135-138 g). Enfin, en essence, le 3-cylindres 1.2 PureTech affiche toujours 130 ch (140-144 g en boîte manuelle, 146-149 g en boîte auto). Pour sa part, le 4-cylindres 1.6 Puretech 180 ch, obligatoirement en boîte auto, pointe à 156-159 g. La commercialisation de ce Peugeot 3008 est programmée pour la fin 2020, date à laquelle seront dévoilés les tarifs.