Peugeot 3008 : la marque au lion rompt avec ses traditions

Le 3008 présenté sous le nom de code Prologue au dernier Mondial de l’Auto sera dévoilé dans sa version définitive à Genève en mars prochain.

- Magazine N°145
372
Peugeot 3008

Ce crossover compact met fin, semble-t-il, à une volonté de la marque au lion de ne pas se soumettre aux modes et aux tendances. Longtemps absent des 4×4, des monospaces compacts et des SUV, Peugeot veut rattraper son retard avec ce 3008 à la croisée des chemins entre les SUV, les monospaces ou les berlines. Dès le printemps prochain, le 3008 sera lancé en France avec un objectif : marcher sur les plates-bandes du Nissan Qashqai. A noter que ce crossover connaîtra par la suite deux évolutions. L’une en septembre 2009 avec le lancement sur la même base technique d’un nouveau monospace compact ; et d’ici 2011, l’intégration de la technologie Hybrid4 (hybride diesel) qui permettra à ses 4 roues d’être motrices grâce à la traction de son moteur thermique HDi FAP et à la propulsion d’un bloc électrique (voir essai p. 40).

Mais Peugeot change aussi de visage. La ligne du 3008, à commencer par sa calandre, se veut plus assagie, moins torturée et comme on le reconnaît chez Peugeot, moins baroque. A l’intérieur, la vocation familiale est respectée mais le poste de pilotage proche d’un cockpit d’avion valorise la place du conducteur. Doté d’un toit vitré panoramique de 1,6 m2 et d’une bonne habitabilité, le 3008 propose un coffre de 512 l et même de 1 604 l derrière les sièges avant. Côté motorisation, il sera équipé en diesel de blocs 1,6 l et 2,0 l HDi associés au FAP. La version la plus écologique du 3008 (1. 6 diesel 110 ch) affichera une consommation de 4,9 l/100 km, soit 130 g/km de CO2.