• Mots clés connexes
  • SUV

Peugeot 3008 : le SUV de la rupture

Peugeot veut marquer une rupture dans son histoire avec le dernier 3008, nouvelle étape dans son ascension vers le premium. Le résultat est probant.

2791
Peugeot 3008 : le SUV de la rupture

Nous avions été impressionné, lors de sa révélation au printemps, par la présentation de ce 3008, tant pour l’originalité du design extérieur que pour la qualité de l’habitacle. Impression confirmée sur la route lors des essais.

On pourra ne pas apprécier la masculinité de la face avant, très verticale et un tantinet agressive, ou la face arrière aux épaulements affirmés. Mais ce 3008 ne laissera pas indifférent. Bon point donc pour la prestance de ce SUV qui se positionne dans le haut du segment, rivalisant sans peine avec un Volkswagen Tiguan.

Surtout, prendre place à bord rassure et valorise, et chacun appréciera le style de la planche de bord en deux parties avec cet imprimé de tissu, ou l’excellente qualité visuelle et tactile des plastiques de la partie inférieure de l’habitacle – là où la concurrence fait souvent trop d’économies.

Seul bémol : le petit volant et ses deux méplats qui, manquant d’amplitude en profondeur comme en hauteur, ne permettent pas de lire correctement les compteurs. Dommage car, par ailleurs, la sellerie se montre très confortable avec un bon maintien latéral et une fermeté toute germanique.

On attendait Peugeot sur son savoir-faire, la prestation dynamique. Le confort n’est jamais altéré par la rigueur nécessaire de la tenue de route. Là aussi, la synthèse entre suspension et amortissement se veut excellente, l’agrément de conduite de très bon niveau. À condition d’opter pour le bon moteur, le 1.6 BlueHDi de 120 ch, la bonne boîte de vitesses – automatique – et les bons pneus : évitez les basses consommation et optez pour la monte standard, bien plus silencieuse, accrocheuse et pas si gloutonne : 103 g de CO2 au lieu de 100 g en boîte manuelle, 108 g en boîte auto (versions Business).

Une consommation réelle réaliste

Ce 1.6 BlueHDi fait preuve d’une belle vivacité avec le lissage de sa courbe de couple, sans aucun à-coup avec la BVA et pour une montée en régime très linéaire. Sa sobriété est avérée grâce au protocole de mesure RDE mis en place avec le Bureau Veritas et l’association France Nature Environnement : 6,1 l/100 km, 6,3 l selon notre mesure sur un parcours autoroutier et de routes de montagne, soit 4,2 l NEDC.

Les prix de ce 3008 se situent dans le haut de la fourchette, au-delà de 30 000 euros TTC en 120 ch diesel et Active Business. En revanche, rien ne manque dans l’équipement de série, en sécurité comme en confort et en multimédia.

PLUS

Prestations routières de haut niveau • Équipements de sécurité complets • 1.6 BlueHDi excellent surtout en BVA

MOINS

Petit volant • Pneus basse consommation bruyants et glissants • Prix rapidement élevé

Peugeot 3008 Active Business

1.6 BlueHDi BVM6 Basse Conso

1.6 BlueHDi BVA6

Moteur (cm3)

1 560

1 560

Puissance/couple (ch/Nm)

120/300

120/300

Conso. mixte (l/100 km)

3,8

4,2

Émissions de CO2 (g/km)

100

108

Vitesse maxi (km/h)

189

185

0 à 100 km/h (s)

11,2

11,6

1 000 m DA (s)

32,7

33,3

Poids à vide (kg)

1 304

1 315

Charge utile (kg)

676

675

Coffre (l)

520/1 482

520/1 482

L x l x h (mm)

4 447 x 1 841 x 1 620

4 447 x 1 841 x 1 620

À partir de (€ TTC)

31 100

32 700

Valeurs futures

Peugeot 3008

1.6 BlueHDi 120 ch S&S BVM6 BC Active Business

1.6 BlueHDi 120 ch S&S EAT6 Active Business

Énergie

Diesel

Diesel

Boîte de vitesses

Manuelle

Automatique

Carrosserie

Monospace

Monospace

Cylindrée (cm3)

1 560

1 560

CO2 (g/km)

100

108

Ch din

120

120

Prix neuf TTC (€)

31 100

32 700

Mois

42

42

Km total

100 000

100 000

Valeur reprise TTC (€)

14 359

15 097

Valeur reprise

46,2 %

46,2 %

Valeur vente TTC (€)

16 834

17 699

Valeur vente

54,1 %

54,1 %

Source : Forecast Autovista, novembre 2016.