Peugeot 407 2. 2 HDi 170 ch

La Peugeot 407 est désormais proposée dans une motorisation 2. 2 HDi de 170 ch. Aperçu.

- Magazine N°121
629

La berline de Peugeot a droit, tout comme la C5, au nouveau 2. 2 HDi double turbo séquentiel développant, par la magie de la conversion des kilowatts,170 ch et non plus 173 ch, toujours à 4 000 tr/mn. Mais l’important n’est pas là puisque c’est surtout le couple imposant de 370 Nm dès 1 500 tr/mn qui est le plus utile pour la lourde 407. Malgré sa nouvelle boîte mécanique à 6 rapports, la Peugeot est un peu plus à la peine que la Citroën et cela se ressent dans les relances qui nécessitent d’appuyer un peu plus sur l’accélérateur. Du coup, le niveau sonore est un peu plus élevé, tout comme les consommations : 6,0 l/ 100 km en moyenne et 160 g/km de CO2. Lors de notre essai sur un parcours identique à celui de la C5 du même métal (200 km route,200 km autoroute et 100 km ville), la consommation moyenne ressortait à 7,2 l/ 100 km pour la Citroën contre 8,1 l/100 km pour la Peugeot. Sans revenir sur la technologie «pointue» de ce moteur (voir l’essai de la C5), notez que cette nouvelle génération d’injection à 1 800 bars est, de toutes les façons, plus sobre, plus silencieuse et d’un agrément moteur bien supérieur à l’ancien 2. 2 HDi de 136 ch qu’elle remplace. Il n’y manque qu’une boîte automatique pour vraiment concurrencer les Allemandes de même puissance. Le saut technologique concerne aussi le filtre à particules dont l’entretien passe à 180 000 km alors que la vidange moteur demeure à 30 000 km.

Les liaisons au sol ont été modifiées pour supporter le poids supplémentaire du moteur sur le train avant ainsi que les performances de haut niveau. Contrairement aux versions essence de même puissance ou supérieure avec le V6, les réglages ne provoquent pas un durcissement excessif de l’amortissement qui fait preuve de souplesse pour le confort des occupants. Un bon point qui vient compléter le tableau déjà excellent de la 407 pour son comportement routier sûr et son agrément de conduite de haut niveau. Rien à dire, cette berline est agréable à piloter. Mais elle demeure tout de même un cran en dessous de la C5 éponyme pour le moelleux de la suspension.

Pour le reste, la 407 fait toujours bonne figure à l’intérieur en présentation et finition même si ce n’est pas encore l’excellence. On pestera aussi toujours contre ce coffre d’accès réduit et sans hayon. Notez par ailleurs que la 407 profite de cette nouvelle motorisation pour adopter une calandre à barrettes chromées dans l’esprit du Coupé.

PARTAGER SUR