Les Peugeot 5008, nouvelles « recrues » des forces de l’ordre

Le ministère de l’Intérieur a commandé plus de 1 200 exemplaires de la Peugeot 5008 auprès du constructeur PSA. Ils rejoindront les flottes de patrouilles de la Police et de la Gendarmerie nationales dans les prochaines semaines.
4585
Les nouvelles Peugeot 5008 destinées aux forces de l'ordre (C) PSA

Le Peugeot 5008 sera « le véhicule de référence de la Police et la Gendarmerie nationales pendant deux ans », ont annoncé le constructeur PSA et le ministère de l’Intérieur le 23 novembre 2020. D’ici la fin de l’année, 1 263 unités doivent être livrées aux forces de l’ordre. But à terme de cette commande : renouveler et verdir le parc roulant de plus de 70 000 véhicules. En effet, en septembre 2020, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, déclarait que « l’amélioration des conditions de travail des policiers et des gendarmes constitue une priorité » et envisageait ainsi « le remplacement d’une voiture sur quatre du parc automobile des forces de l’ordre. »

Le Peugeot 5008 « made in France » pour la Police et la Gendarmerie

Le cahier des charges du ministère précisait la volonté « d’équiper les forces de l’ordre d’un véhicule fabriqué en France », se félicite le Groupe PSA. Parmi ces 1 263 Peugeot 5008 attendus avant la fin de l’année, 600 exemplaires étaient déjà présagés pour la Police en septembre 2020. Le même mois, le ministère signalait que 1 002 Renault Zoé électriques seraient fournies à la Police nationale d’ici fin 2020. Des choix de modèles « made in France » qui tranchent avec les 17 Seat Leon Cupra sélectionnées pour les brigades rapides d’intervention (BRI) dans le cadre de la lutte contre les infractions routières. La compacte sportive espagnole avait en effet fait polémique auprès du grand public et de la Gendarmerie.

Les Peugeot 5008 seront fabriqués dans deux sites de PSA, à Sochaux (25) et à Rennes-la Janais (35). Dans le détail, près de la moitié de ces véhicules seront produits dans l’usine bretonne de la Janais, où le Citroën C5 Aircross est aussi assemblé, et qui garantit que 68 % des composants sont fabriqués en France. Puis l’atelier de Poissy va se charger de la transformation de l’habitacle et de la carrosserie.

Le véhicule de référence, un SUV essence

Plus précisément, c’est la version essence Active Business Pure Tech 130 ch qui a été retenue en 5 places. Les deux places supplémentaires à l’arrière seront réservées à l’intégration d’aménagements liés à la fonction des forces de l’ordre tels que des outils électroniques.

Tandis que la Police abandonnera sa fidèle peinture blanche pour un gris « artense », la Gendarmerie sera revêtue des couleurs bleues « célèbes ou bourrasque » et de ses traditionnels logos sérigraphiés. Sur les toits, des rampes munies de gyrophares seront fixées ainsi que des diodes bleues dans la calandre.

Enfin, aucun prix de vente n’a été affiché dans le cadre du marché d’État. À titre indicatif la valeur commerciale grand public du modèle débute toujours à partir de 32 850 euros TTC.

Après la fin des livraisons en décembre, le Peugeot 5008 restera désormais le véhicule de référence sur le lot des grands SUV pour le ministère de l’Intérieur jusqu’en novembre 2022. Ainsi, d’autres arrivages pourraient suivre.