Peugeot 508, de la nouveauté et du choix

Peugeot donne le choix l’embarras du choix avec la dernière version de sa 508, proposée avec une large gamme de motorisations.

475
Peugeot 508, de la nouveauté et du choix

Pour les versions thermiques de sa nouvelle 508, Peugeot opte pour six diesels, de 115 à 200 ch. Parmi les plus efficients, les blocs BlueHDi Euro 6 dont le 150 ch qui, avec une boîte manuelle 6 rapports, affiche 105 g de CO2, ainsi que le moteur de 180 ch avec une boîte automatique 6 rapports, homologué à 111 g. À noter que ce dernier équipera pour la première fois la déclinaison RXH, commercialisée uniquement en hybride auparavant.

Pour les motorisations Euro 5, le 1.6 l e-HDi de 115 ch à 109 g se démarque par sa sobriété. La version hybride, reconduite sur la 508 berline et RXH, opte pour le diesel 2.0 l HDi de 163 ch couplé au moteur électrique de 37 ch, le tout pour 85 g et 3,3 l/100 km.

Quelles que soient les motorisations, l’objectif de Peugeot avec cette 508 est bien de donner l’illustration sa montée de gamme. Et cela passe notamment par un panel de fonctionnalités de confort et de sécurité : accès et démarrage mains libres, frein de stationnement électrique automatique, assistance feux de route, aide au stationnement avant et arrière, climatisation automatique. Deux nouveaux équipements font leur apparition avec la surveillance d’angle mort et la caméra de recul.

La 508 est produite à Rennes pour l’Europe et sera commercialisé à partir du 10 septembre, à l’exception de la version inédite RXH BlueHDi 2.0 l de 180 ch avec EAT6, commercialisée en novembre.

PARTAGER SUR