Guide breaks : segment M (familiales)

Peugeot 508 RXH : Le break en version hybride

Seul break du segment M à s’équiper d’une motorisation hybride diesel, la 508 RXH a clairement une longueur d’avance.

- Magazine N°183
683
Peugeot 508 RXH : Le break en version hybride

Et une carte à jouer auprès des entreprises. Par rapport à la version très classique SW, le RXH joue les baroudeurs huppés avec ses barres de toit, ses projecteurs additionnels à l’avant et ses protections latérales. Doté d’une garde au sol surélevée de 5 cm et d’une transmission intégrale – le moteur électrique entraînant les roues arrière –, cette grande Peugeot peut s’aventurer hors des sentiers battus.

Sur la route, le comportement se révèle précis et agile malgré un surpoids important de 200 kg. La puissance cumulée des deux moteurs (200 ch) assure des performances élevées. Dommage que la boîte pilotée soient un peu lente. Plus gênant, l’implantation de la batterie sous le plancher du coffre entraîne une baisse du volume de chargement de 560 à 400 l.

Côté émissions, la 508 tombe à 107 g en moyenne, soit 4,1 l/100 km (données constructeurs). Mais à condition de rouler beaucoup en ville pour privilégier le mode tout électrique ZEV. Car en usage routier, le bilan énergétique n’est guère meilleur que sur un diesel HDi classique. Comptez à partir de 45 800 euros.

Guide breaks : segment M (familiales)