Peugeot 508 RXH : l’hybride à marche forcée

À peine la Peugeot 3008 HYbrid4 lancée commer- cialement en ce mois de septembre (voir notre essai à venir dans le n° 172 de septembre de Flottes Automobiles), la marque au lion présente à Francfort une nouvelle déclinaison de son module hybride diesel sur le break 508.

451

Et les plus impatients peuvent même déjà commander un des 300 exemplaires en série limitée qui seront livrés début 2012.

Citroën n’est pas en reste, qui commercialisera aussi début 2012 sa DS5 HYbrid4 dans la foulée de la DS5 berline (fin 2011). Ensuite, ce sera au tour de la 508 berline de s’équiper de cette technologie au printemps 2012. Et d’autres modèles du groupe PSA suivront. Une stratégie commerciale à marche forcée qui doit permettre de rentabiliser rapidement les investissements en R&D et industriels de cette technologie originale, la première au monde avec un module hybride autonome implanté sur le train arrière et qui n’empiète pas sur la capacité du coffre (ici 400 l VDA).

Pour cette 508 RXH, on retrouve donc à l’avant le 2.0 HDi de 163 ch/300 Nm et sa boîte 6 vitesses pilotée et, sur le train arrière, le moteur électrique de 37 ch (27 kW) et 200 Nm. Le tout développe théoriquement 200 ch et 450 Nm en cumulé lors des fortes sollicitations. L’homologation sur le cycle européen s’établit à 4,2 l/100 km et 109 g/km de CO2 avec un mode ZEV de 4 km. Par ailleurs, soulignons que Peugeot se décide enfin à rejoindre Volvo (XC70) ou Audi (Allroad) dans le segment du break surélevé premium (+ 50 mm de garde au sol).