Peugeot e-208 : l’air de rien

Grâce à sa plate-forme multi-énergies, la 208 se convertit en e-208 100 % électrique, avec 340 km d’autonomie et des qualités pratiques et routières inchangées.

828
Peugeot e-208

À part ce « e » apposé sur le montant de custode arrière, la Peugeot e-208 ne diffère guère des versions à moteurs thermiques. À l’instar de ses cousines Corsa-e et DS 3 Crossback E-Tense qui partagent sa plate-forme. Un parti-pris de discrétion assumé par le Groupe PSA qui n’a pas voulu développer de modèles spécifiques zéro émission, à la différence de Renault ou Volkswagen.

Mais cette e-208 cache bien son jeu : avec ses 136 ch, il s’agit de la version la plus puissante de la gamme. Malgré ses 300 kg de plus, elle accélère plus fort qu’une PureTech de 130 ch, avec un couple disponible immédiatement et une absence appréciable de bruit et de vibrations mécaniques. Aussi à l’aise en ville que sur routes, cette 208 électrique se montre agile et confortable, notamment grâce à ses réglages de châssis adaptés et à ses sièges bien dessinés.

À bord, on retrouve l’ambiance flatteuse de l’i-cockpit : petit volant ovale, instrumentation digitale 3D rehaussée, écran de navigation central incliné côté conducteur et touches piano de la console centrale. Mais aussi les trois modes de conduite (Eco, Normal et Sport) et la commande de transmission e-shifter identique à celle des modèles à boîte auto. Mais avec seulement deux modes : D (Drive) ou B (Brake), le second censé renforcer la récupération d’énergie en phase de décélération et servir de frein moteur. Mais sur le modèle d’essai, une version de pré-série en phase de réglage, ce mode régénératif était à peine perceptible. Dommage que Peugeot n’ait pas prévu un système plus efficace comme l’e-Pedal de Nissan qui permet de s’arrêter sans toucher au frein.

Une batterie adaptée à la charge rapide

Avec sa batterie de 50 kWh à refroidissement liquide, l’e-208 offre 340 km d’autonomie en WLTP (450 km en NEDC). Soit un peu moins que la Renault Zoé R135 donnée pour 386 km (WLTP). Mais elle se recharge plus vite sur des bornes de 100 kW, de quoi recouvrer 80 % d’autonomie en trente minutes. Comptez cinq heures pour une charge complète avec une Wallbox de 11 kW. Implantée en croix dans le plancher, la batterie n’empiète ni sur l’espace habitable ni sur le volume de chargement. Seul l’espace sous le plancher du coffre a été « mangé », soit environ 30 l. Selon Peugeot, l’e-208 devrait représenter 10 % du mix de ventes en Active Business (32 700 euros TTC) et Allure Business.

Peugeot e-208

Moteur Synchrone à aimant permanent
Puissance/couple (ch/Nm) 136/260-300
Capacité batterie (kWh) 50
Émissions de CO2 (g/km) 0
Autonomie WLTP/NEDC (km) 340/450
Vitesse maxi (km/h) 150
0 à 100 km/h (s) 8,1
Poids à vide (kg) 1 455
Coffre (l) 311
L x l x H (mm) 4 055 x 1 745 x 1 430
À partir de (€ TTC) 32 700 en Active Business

 

Notre avis

PLUS
Comportement et confort ● Autonomie respectable ● Charge rapide possible


MOINS
Habitabilité et accessibilité arrière ● Frein régénératif trop faible ● Lisibilité de l’instrumentation 3D