Le Peugeot e-Expert carbure aux électrons

Tout comme ses petits frères du Groupe PSA, le Peugeot Expert passe à l’électrique e-Expert pour le mois de juin prochain, avec deux batteries pour deux autonomies.

1066
Peugeot e-Expert
Peugeot e-Expert

Véritable « matrice » de l’électrification des utilitaires de moyenne gamme du Groupe PSA, le Peugeot e-Expert se lance après l’Opel Vivaro-e (voir notre brève). Basé sur la plate-forme e-EMP2 conçue dès l’origine en 2016 pour accueillir de futures motorisations électriques, cet e-Expert est donc disponible dans trois dimensions : Compact (longueur de 4,61 m, 4,6 m3), Standard (4,96 m, 5,3 m3) et Long (5,30 m, 6,1 m3), en fourgon comme en plancher-cabine. Avec deux tailles de batteries qui déterminent son rayon d’action : soit 50 kWh pour 230 km d’autonomie ou 75 kWh pour 330 km. Ces batteries alimentent en électrons un moteur électrique unique de 100 kW/136 ch et 260 Nm, valeurs maximales obtenues en mode « Power ».

Trois puissances disponibles

Car ce groupe électrique est commun à tous les véhicules VU/VP du Groupe PSA et on le retrouve par exemple chez Peugeot sous le capot des récentes e-208 et e-2008. Et comme pour ces dernières, trois modes de conduite sont disponibles. Outre le mode Power de 136 ch, le Peugeot e-Expert démarre par défaut en mode Standard de 80 kW/110 ch et 210 Nm qui correspond par ailleurs à son homologation en WLTP, avec aussi un mode Eco de 60 kW/82 ch pour 190 Nm. Peugeot précise qu’en fonction de la charge utile (jusqu’à 1 275 kg), des conditions de roulage (ville, route, autoroute) et des performances désirées, l’autonomie peut varier fortement…, sans compter la météo plus ou moins clémente.

Enfin, le chargeur embarqué de série est en monophasé 7,4 kW pour une charge de 7 h 30 au minimum sur une Wallbox et jusqu’à 31 h sur une prise standard de 8 A. En option (fortement recommandée !), un chargeur triphasé de 11 kW autorise une charge rapide jusqu’à 100 kW de 0 à 80 % en 30 minutes. Des valeurs pour la batterie de 50 kWh, ajoutez un bon tiers de temps supplémentaire pour la 75 kWh. La commercialisation débutera en juin prochain, les prix étant publiés à ce moment-là.

PARTAGER SUR