« Sochaux 2022 » : le « 4.0 » dans l’usine historique de Peugeot

L’usine historique de Peugeot à Sochaux, dans le Doubs, revoit totalement son process de production pour fabriquer les SUV électrifiés de Stellantis.
1122
Peugeot Sochaux 4.0 2022
La logistique 4.0 trouve sa place dans l'usine de Peugeot à Sochaux. © Stellantis

En cette année 2022, Stellantis a totalement remanié le process de fabrication sur le site de Peugeot à Sochaux pour y introduire la logistique « 4.0 ». Le but : que cette usine devienne la plus performante d’Europe pour l’assemblage de SUV multi-énergies.

Le site de Sochaux emploie aujourd’hui plus de 6 000 salariés. Ce sont au total plus de 24 millions de Peugeot 201, 402, 203, 504 et, plus récemment 3008 et 5008 qui sont sortis des chaînes de cette usine. Mais le site a souffert des ajouts successifs et transformations au fil du temps de l’outil de production, sans optimisation du flux de production.

Peugeot : le 4.0 de Sochaux 2022 se chiffre à 200 millions

Arnaud Debœuf, le patron de l’usine, a donc piloté la remise à plat de la fabrication, débutée il y a cinq ans. Une sorte de révolution industrielle 4.0, la plus importante depuis 1930. Avec plus de flexibilité, plus de polyvalence, et des outils flambants neuf, comme les nouvelles presses de l’atelier d’emboutissage. Ce dernier a ainsi eu droit à un investissement de 33 millions d’euros.

Citons aussi les ateliers de montage optimisés pour produire 400 000 véhicules par an. Mais n’oublions surtout pas la mise en place d’un transtockeur de 25 m de haut, capable de gérer en temps réel les pièces arrivant sur le site quotidiennement. Une première en Europe, baptisée « 4.0 ». Au total, 200 millions d’euros ont été investis.

Reprise des friches industrielles

Enfin, cette « révolution industrielle », dénommée « Sochaux 2022 » a bénéficié́ d’un programme de soutien à l’innovation de la région Bourgogne-Franche-Comté et de l’agglomération du Pays de Montbéliard. En effet, les deux se sont portées acquéreurs, dans ce cadre, des 44 hectares de terrains libérés par Stellantis pour un futur projet d’aménagement de zones industrielles.