PHEV : un TCO et un CO2 sous conditions

Pour diminuer ses émissions de CO2 et le poids de la fiscalité, une entreprise peut faire appel à l’hybride rechargeable. Mais les gains financiers et écologiques attendus demeurent tributaires du respect de conditions bien précises d’utilisation. Sans oublier qu’avec le PHEV, c’est avant tout une stratégie de verdissement sur le long terme qui est visée.
- Magazine N°267
836

Les avantages fiscaux ont un impact fort sur le TCO du PHEV. Les hybrides rechargeables qui émettent moins de 50 g, disposent d’une autonomie électrique en ville de 50 km et dont le prix d’achat est inférieur à 50 000 euros TTC bénéficient ainsi d’un bonus écologique de 2 000 euros, qui passera à 1 000 euros au 30 juin. Des critères qui correspondent à bon nombre de modèles PHEV. « De plus, comme il s’agit souvent de modèles haut de gamme ou de SUV, l’équivalent thermique serait malusé », souligne Bertrand Goudard, directeur de la gestion et du service client pour le fleeteur Direct Fleet.

Autre avantage : l’amortissement des batteries...