Retour d’expérience : TNT Express France met l’accent sur les multi-accidentés

Cela fait dix ans tout juste que TNT Express France a lancé un plan de prévention du risque routier. Et dix ans après, l’engagement en faveur de la prévention est toujours omniprésent.

- Magazine N°165
430
Philippe Brunel

En 2001, la société lyonnaise avait fait le constat que son suivi des sinistres n’était pas optimal, alors même que leur fréquence et surtout leur gravité étaient élevées, tous véhicules confondus. Autre point mis en avant par la direction à l’époque, le fort taux de responsabilité des collaborateurs dans les sinistres. Les chiffres étaient éloquents : une fréquence de sinistre par véhicule et par an supérieure à 1 et environ 25 accidents corporels annuels (salariés et tiers).

Avec le concours de la société Develter, le plan de prévention du risque routier a visé un triple objectif : humain, financier et matériel. « Nous nous sommes fixé un objectif de réduction de la gravité et du nombre des accidents, ainsi que du taux de responsabilité, tout en menant une action spécifique de responsabilisation des conducteurs ayant le plus de sinistres », explique  Philippe Brunel, responsable assurances du transporteur. Concrètement, une cartographie des accidents a été établie grâce à un logiciel, par véhicule, par collaborateur et par direction. « Afin de débanaliser l’accident, nous avons demandé à chaque collaborateur impliqué dans un sinistre de remplir avec son manager un formulaire descriptif ensuite transmis au service assurances », poursuit Philippe Brunel.

Autre action, développée cette fois par le propre service formation du transporteur, « un itinéraire de bonne conduite » a été mis sur pied pour  une période de cinq ans, jusqu’en 2012. Le principe est que chaque chauffeur- livreur suive une formation par an : formation théorique en salle sur la sécurité routière, modules sur les bonnes manoeuvres, nouveautés sur le code de la route, conduite durable, etc. La dernière année comporte une journée entière chez Centaure dédiée à la conduite sur piste.

« Cet itinéraire de bonne conduite, initialement tourné vers les chauffeurs-livreurs, est aussi ouvert à tous les collaborateurs ayant un véhicule », précise le responsable. La flotte de TNT Express France compte aujourd’hui 800 véhicules à la route, dont 250 utilitaires. Outre la poursuite du plan de prévention du risque routier, 2011 sera  orientée sur les conducteurs multi-accidentés. Sur 1 000 chauffeurs, cela concerne une vingtaine de collaborateurs (jeunes et moins jeunes, femmes et hommes, récents dans l’entreprise ou plus anciens) qui, sur six ans, enchaînent les sinistres. La direction devait lancer cette  initiative en tout début d’année.

« Il s’agit d’une formation plus dynamique qui doit déboucher sur une prise de conscience plus forte du  collaborateur. Elle est obligatoire mais n’a pas de caractère de sanction. L’idée est de travailler en profondeur sur les origines des accidents de ces multi-accidentés », prévient Philippe Brunel. Au bout de dix ans d’actions, TNT Express France peut se livrer à l’exercice du bilan. « Alors  que la flotte a fortement augmenté avec la croissance du groupe, nous avons quatre fois moins d’accidents corporels. Et la fréquence des accidents est en baisse : nous sommes à 0,5 accident/véhicule/an », souligne le responsable.

D’autres indicateurs permettent de dire que la sécurité s’est bien améliorée : « Entre 2009 et 2010, nous avons enregistré un repli de 20 % des accidents avec tiers et 60 % de nos  conducteurs n’ont eu aucun accident pendant plusieurs années consécutives ». Dernier motif de satisfaction, les chauffeurs-livreurs ont vu le  nombre de leurs sinistres reculer significativement. « Nous n’avons enregistré aucun accident corporel pour cette catégorie de collaborateurs en 2010, alors qu’ils ont parcouru 8 millions de km », se félicite Philippe Brunel.

TNT Express France en chiffres

  • 800 véhicules à la route dont 250 utilitaires