Pierre Picard, Logica France : « La TVTS peut représenter jusqu’à 25 % du coût complet annuel du véhicule »

« Nous avons défini trois catégories selon les utilisateurs », souligne Pierre Picard, Directeur des achats de Logica france.

- Magazine N°150
515
©Trybex-shutterstock
©Trybex-shutterstock

Pour la première, le coût global intégrant la location, l’entretien, l’assurance, le carburant et la TVTS (taxe sur les véhicules de tourisme des sociétés)… ne doit pas dépasser 700 euros par mois et un taux d’émissions de CO2 de 140 g/km.

« La TVTS est égale à 17 € par mois pour un véhicule qui émet moins de 100 g de CO2/km et 354 € pour 250 g de CO2/km ! La TVTS peut représenter jusqu’à 25 % du coût complet annuel du véhicule et un dépassement de quelques grammes est très pénalisant. Entre un taux de 160 g de C02 et un taux de 161 g, la TVTS fait un bond de 60 à 130 €/mois. Ce critère est donc très incitatif », précise-t-il.

Et les différences entre les marques sont notables : « une BMW série 3 avec un moteur de 177 chevaux émet 130 g de CO2/km contre 196 à 217 g/km pour une Renault Espace de 150 chevaux. Cela incite les constructeurs à devenir plus performants. Les marques françaises sont un peu en retard, et diminuent la motorisation pour réduire le niveau de la taxe », ajoute le directeur des achats de Logica France. Quant aux collaborateurs, ils sont sensibilisés : « ils payent eux-mêmes la différence de TVS s’ils désirent un modèle plus polluant », précise Pierre Picard.