Pirelli invente le bouchon de valve «intelligent»

Si le contrôle de la pression des pneus permet d’éviter bien des mésaventures, peu d’entre nous s’en préoccupent régulièrement. C’est pourquoi Pirelli à créer « K-Pressure », le bouchon de valve intelligent qui alerte l’automobiliste en cas de sous gonflage. Explications

- Magazine N°121
1034

Selon une enquête menée par BVA pour le compte de la Sécurité Routière en juin 2005,89 % des conducteurs déclarent qu’ils contrôlent la pression de leurs pneumatiques moins d’une fois par an. Et pourtant, selon les constructeurs, trois quarts des accidents de voiture sont causés par des défaillances de pneumatiques liées au sous gonflage. Au total,264 000 accidents survenus en Europe en 2004, dont 27 000 accidents avec blessures corporelles, seraient directement imputables au sous gonflage, précise également la Sécurité Routière. Au delà du risque d’accident, une pression trop basse génère également une surconsommation de carburant et une augmentation des émissions de particules polluantes. Elle participe également à l’usure prématuré du pneu et donc, à son remplacement anticipé. Selon Pirelli, avec une perte de pression de 20 %, l’automobiliste doit s’attendre à une réduction de 30 % de la durée de vie du pneu. Et ce seuil de baisse de pression est vite arrivé ! « Si la durée de vie moyenne d’un pneu est 2 ans, et sa pression nominale 2,0 bar,100 % des pneus subissent pendant leur durée de vie 4 fois une perte de pression de 20 % », explique en effet le manufacturier.

Pour éviter ce genre de désagrément, Pirelli a donc inventé un bouchon de valve intelligent qui agit comme un indicateur automatique de pression. Son fonctionnement est simple : dès que la pression chute de 12 % maximum, la tête du bouchon passe du blanc au rouge. L’automobiliste sait alors qu’il est temps de prendre les choses en main. Facile à installer, ce dispositif est par ailleurs doté d’un système mécanique antivol (besoin d’une clé spéciale pour le dévisser). Il fonctionne sans batterie et dans les températures les plus extrêmes : de – 40 ° C à + 125 ° C.

PARTAGER SUR