Les places Autolib’ réservées aux véhicules électriques

La mairie de Paris va réserver les places de stationnement et les bornes de recharge Autolib’ aux Franciliens conduisant un véhicule électrique personnel, professionnel ou en autopartage.

1407
Autolib'
© Autolib'

Alors que le syndicat mixte Autolib’ Vélib’ Métropole (SAVM) a voté jeudi 21 juin la résiliation de son contrat avec le groupe Bolloré, la mairie de Paris envisage déjà la suite. Elle a en effet annoncé que l’infrastructure du service Autolib’ serait ouverte aux Franciliens « propriétaires d’un véhicule électrique ou utilisant un véhicule électrique en autopartage, à titre personnel ou professionnel ».

3 244 places de stationnement

Ces derniers auront accès gratuitement aux 3 244 places de stationnement dans la limite de 6 h consécutives, et ce dès l’arrêt du service Autolib’. Les bornes de recharge devraient quant à elle rejoindre le réseau BeLib’ dès le début d’année 2019.

En parallèle, la ville compte sur les entreprises privées pour pallier au retrait du service, comme Communauto, Ubeeqo et Zipcar, labellisées « Services de véhicules partagées » (SVP), ce qui leur donne accès à 266 places de stationnement. La municipalité ambitionne ainsi de passer d’environ 600 à plusieurs milliers de véhicules en autopartage disponibles sur son territoire.