Un plan d’actions pour la filière diesel

Sous l’égide du Minéfi, une table ronde a récemment réuni des représentants du secteur automobile et leurs donneurs d’ordres pour construire un plan d’actions pour la filière diesel.

1022
plan d’actions pour la filière diesel

Avec la plateforme de l’automobile (PFA, voir la dernière brève) d’un côté, Bosch, Delphi, le Groupe PSA et Renault de l’autre, le ministère de l’économie et des finances s’est récemment penché sur le diesel. Objectif : établir un plan d’actions pour cette filière menacée de déclin.

Un objectif parti d’un constat : « Plusieurs phénomènes se conjuguent en effet et expliquent la baisse rapide de la part des véhicules diesel dans les ventes de véhicules neufs : une attention accrue portée aux impacts sur la santé des polluants atmosphériques, un durcissement des contrôles et de la réglementation conduisant à un renchérissement des véhicules diesel, une convergence de la fiscalité entre le diesel et l’essence, qui sera atteinte d’ici 2021 », énumère le ministère.

Un plan d’actions et trois objectifs

Face à ce constat, l’État et les industriels sont tombés d’accord autour d’un plan d’actions défini autour de trois objectifs principaux et décliné à l’échelon régional :

« ● faire un état des lieux précis de l’impact de la baisse des ventes de véhicules à motorisation diesel, notamment sur les PME sous-traitantes ;

● permettre à la filière automobile française de se positionner sur les nouvelles sources de valeur ajoutées :

     – amélioration des motorisations existantes (essence et diesel) comme des nouvelles motorisations, pour leur permettre de répondre au renforcement de la réglementation sur les émissions de gaz à effet de serre et de polluants ;

     – développements technologiques pour améliorer la performance écologique des véhicules ;

     – développement des nouveaux services de mobilité ;

● trouver pour chacun des sites les plus impactés des solutions adaptées pour préserver les emplois et les compétences. »

À noter qu’un point d’étape sera réalisé en mars 2018 lors du comité stratégique de la filière automobile.