Plan de mobilité : SoliMobi veut encourager les « cotrajets » en entreprise

La start-up SoliMobi propose aux entreprises et administrations une application pour inciter leurs salariés à se déplacer ensemble à pied, trottinette, vélo ou transports en commun.

1638
SoliMobi
(c) SoliMobi

Alors que le plan de mobilité deviendra obligatoire au 1er janvier 2018 pour beaucoup d’entreprises (voir dossier), SoliMobi (pour « solidarité » et « mobilité ») veut les encourager à offrir son service à leurs salariés. Son application web met en relation des personnes désireuses de se déplacer ensemble via des modes doux, en Île-de-France comme en région. L’enjeu : assurer « l’égalité face à la mobilité et l’accès à l’espace public (…) sans restriction de sexe, d’âge, de conditions physiques ou sociales », affirme la start-up.

Promouvoir le « copiétonnage » et les « cotrajets » en entreprise

Elle propose d’effectuer un diagnostic mobilité et de déployer une application interne personnalisée. « Tous les trois mois, les entreprises reçoivent également des données extra-financières qu’elles peuvent intégrer à leur bilan carbone et reporting RSE », précise la start-up.

Sur l’application, les utilisateurs doivent renseigner leur destination, l’heure et le mode de déplacement souhaité : marche, trottinette, vélo ou transports en commun. Ils peuvent également filtrer le choix du ou des accompagnateurs selon l’âge, les centres d’intérêt et le profil (particulier ou salarié).

« Les collectivités et les entreprises ont tout intérêt à faciliter et fluidifier les déplacements dans l’espace public. Il y va du bien-être des citoyens, mais aussi de la transition énergétique et du décongestionnement de certains axes routiers, » a commenté Héloïse Poëy-Noguez, présidente fondatrice de SoliMobi.