Projet de loi de finances pour 2021 : ce qui attend les flottes

Le gouvernement vient de publier le projet de loi de finances (PLF) pour 2021. Au programme de la fiscalité automobile : une refonte de la TVS et un durcissement du malus en 2021 mais aussi 2022.

2685
PLF 2021

Du côté de la fiscalité automobile, le projet de loi de finances pour 2021 (PLF 2021) « vise à parachever la réforme de la fiscalité des véhicules routiers initiée en loi de finances pour 2020, dans un objectif de rationalisation et de mise en cohérence avec les objectifs du Gouvernement en matière environnementale », affirme l’État. Avec des conséquences importantes pour les flottes.

Une finalisation du dispositif d’immatriculation WLTP

Premièrement, le PLF 2021 finalise le « cadre fixant les modalités de mise en œuvre des nouvelles méthodes de détermination des émissions de CO2 (passage dit NEDC-WLTP) », indique le gouvernement.

Le projet de loi précise les dates à partir desquelles les véhicules à usage spécial (VASP) et les véhicules des catégories M2 et N2 relèvent du nouveau dispositif d’immatriculation basé sur les valeurs d’émissions mesurées selon la norme WLTP. Cette date varie selon ses caractéristiques (voir le tableau ci-dessous).

Véhicules relevant du nouveau dispositif d'immatriculation

Caractéristiques du véhicule Date de première immatriculation en France
1. Véhicules des catégories M1 et N1 complets dont la première immatriculation intervient en France, autres que les véhicules à usage spécial À partir du 1er mars 2020
2. Véhicules des catégories M1 et N1 complets à usage spécial dont la première immatriculation intervient en France, autres que les véhicules accessibles en fauteuil roulant À partir du 1er juillet 2020
3. Véhicules des catégories M1 et N1 complets ayant préalablement fait l’objet d’une immatriculation hors de France, autres que les véhicules accessibles en fauteuil roulant À partir du 1er janvier 2021
4. Véhicules complétés, véhicules accessibles en fauteuil roulant et véhicules des catégories M2 et N2 À partir de dates fixées par décret, au plus tard le 1er janvier 2024

Pour les catégories de véhicules, voir l’article R311-1 du Code de la route.

PLF 2021 : la TVS revue en profondeur

Deuxièmement, le PLF 2021 revoit le barème de la première composante de la taxe sur les véhicules de société (TVS). Ce barème ressemble désormais à celui du malus avec un tarif par véhicule et non plus par gramme de CO2. Ainsi, pour les véhicules immatriculés en WLTP, le barème débutera à 17 euros à partir de 21 g/km de CO2 et augmentera progressivement jusqu’à 7 747 euros pour les véhicules émettant 269 g/km.

Ce lissage permettra d’éviter les effets de seuil, avec pour effet de réduire le montant de la taxe dans la majorité des cas, à l’exception des véhicules émettant entre 158 et 170 g/km, 180 et 190 g/km, 213 et 230 g/km et plus de 241 g/km.

De plus, la TVS ne sera plus plafonnée : « lorsque les émissions sont supérieures à 269 g/km, le tarif est égal au produit entre les émissions et 29 euros par gramme par kilomètre », précise le PLF. À noter que le barème reste inchangé pour les véhicules ne relevant pas du nouveau dispositif d’immatriculation.

Barème de la TVS prévu pour 2021

Émissions de dioxyde de carbone (en g/km) Tarif 2021 par véhicule (en euros) Tarif 2020 par véhicule (en euros) Évolution 2020-2021
21 17 21 – 19 %
22 18 22 – 18 %
23 18 23 – 22 %
24 19 24 – 21 %
25 20 25 – 20 %
26 21 26 – 19 %
27 22 27 – 19 %
28 22 28 – 21 %
29 23 29 – 21 %
30 24 30 – 20 %
31 25 31 – 19 %
32 26 32 – 19 %
33 26 33 – 21 %
34 27 34 – 21 %
35 28 35 – 20 %
36 29 36 – 19 %
37 30 37 – 19 %
38 30 38 – 21 %
39 31 39 – 21 %
40 32 40 – 20 %
41 33 41 – 20 %
42 34 42 – 19 %
43 34 43 – 21 %
44 35 44 – 20 %
45 36 45 – 20 %
46 37 46 – 20 %
47 38 47 – 19 %
48 38 48 – 21 %
49 39 49 – 20 %
50 40 50 – 20 %
51 41 102 – 60 %
52 42 104 – 60 %
53 42 106 – 60 %
54 43 108 – 60 %
55 44 110 – 60 %
56 45 112 – 60 %
57 46 114 – 60 %
58 46 116 – 60 %
59 47 118 – 60 %
60 48 120 – 60 %
61 49 122 – 60 %
62 50 124 – 60 %
63 50 126 – 60 %
64 51 128 – 60 %
65 52 130 – 60 %
66 53 132 – 60 %
67 54 134 – 60 %
68 54 136 – 60 %
69 55 138 – 60 %
70 56 140 – 60 %
71 57 142 – 60 %
72 58 144 – 60 %
73 58 146 – 60 %
74 59 148 – 60 %
75 60 150 – 60 %
76 61 152 – 60 %
77 62 154 – 60 %
78 117 156 – 25 %
79 119 158 – 25 %
80 120 160 – 25 %
81 122 162 – 25 %
82 123 164 – 25 %
83 125 166 – 25 %
84 126 168 – 25 %
85 128 170 – 25 %
86 129 172 – 25 %
87 131 174 – 25 %
88 132 176 – 25 %
89 134 178 – 25 %
90 135 180 – 25 %
91 137 182 – 25 %
92 138 184 – 25 %
93 140 186 – 25 %
94 141 188 – 25 %
95 143 190 – 25 %
96 144 192 – 25 %
97 146 194 – 25 %
98 147 196 – 25 %
99 149 198 – 25 %
100 150 200 – 25 %
101 162 202 – 20 %
102 163 204 – 20 %
103 165 206 – 20 %
104 166 208 – 20 %
105 168 210 – 20 %
106 170 212 – 20 %
107 171 214 – 20 %
108 173 216 – 20 %
109 174 218 – 20 %
110 176 220 – 20 %
111 178 222 – 20 %
112 179 224 – 20 %
113 181 226 – 20 %
114 182 228 – 20 %
115 184 230 – 20 %
116 186 232 – 20 %
117 187 234 – 20 %
118 189 236 – 20 %
119 190 238 – 20 %
120 192 240 – 20 %
121 194 545 – 64 %
122 195 549 – 64 %
123 197 554 – 64 %
124 198 558 – 65 %
125 200 563 – 64 %
126 202 567 – 64 %
127 203 572 – 64 %
128 218 576 – 62 %
129 232 581 – 60 %
130 247 585 – 58 %
131 249 590 – 58 %
132 264 594 – 56 %
133 266 599 – 56 %
134 295 603 – 51 %
135 311 608 – 49 %
136 326 612 – 47 %
137 343 617 – 44 %
138 359 621 – 42 %
139 375 626 – 40 %
140 392 630 – 38 %
141 409 635 – 36 %
142 426 639 – 33 %
143 443 644 – 31 %
144 461 648 – 29 %
145 479 653 – 27 %
146 482 657 – 27 %
147 500 662 – 24 %
148 518 666 – 22 %
149 551 671 – 18 %
150 600 675 – 11 %
151 664 982 – 32 %
152 730 988 – 26 %
153 796 995 – 20 %
154 847 1 001 – 15 %
155 899 1 008 – 11 %
156 952 1 014 – 6 %
157 1 005 1 021 – 2 %
158 1 059 1 027 3 %
159 1 113 1 034 8 %
160 1 168 1 040 12 %
161 1 224 1 047 17 %
162 1 280 1 053 22 %
163 1 337 1 060 26 %
164 1 394 1 066 31 %
165 1 452 1 073 35 %
166 1 511 1 079 40 %
167 1 570 1 086 45 %
168 1 630 1 092 49 %
169 1 690 1 099 54 %
170 1 751 1 105 58 %
171 1 813 2 223 – 18 %
172 1 875 2 236 – 16 %
173 1 938 2 249 – 14 %
174 2 001 2 262 – 12 %
175 2 065 2 275 – 9 %
176 2 130 2 288 – 7 %
177 2 195 2 301 – 5 %
178 2 261 2 314 – 2 %
179 2 327 2 327 0 %
180 2 394 2 340 2 %
181 2 480 2 353 5 %
182 2 548 2 366 8 %
183 2 617 2 379 10 %
184 2 686 2 392 12 %
185 2 757 2 405 15 %
186 2 827 2 418 17 %
187 2 899 2 431 19 %
188 2 970 2 444 22 %
189 3 043 2 457 24 %
190 3 116 2 470 26 %
191 3 190 3 725 – 14 %
192 3 264 3 744 – 13 %
193 3 300 3 764 – 12 %
194 3 337 3 783 – 12 %
195 3 374 3 803 – 11 %
196 3 410 3 822 – 11 %
197 3 448 3 842 – 10 %
198 3 485 3 861 – 10 %
199 3 522 3 881 – 9 %
200 3 580 3 900 – 8 %
201 3 618 3 920 – 8 %
202 3 676 3 939 – 7 %
203 3 735 3 959 – 6 %
204 3 774 3 978 – 5 %
205 3 813 3 998 – 5 %
206 3 852 4 017 – 4 %
207 3 892 4 037 – 4 %
208 3 952 4 056 – 3 %
209 3 992 4 076 – 2 %
210 4 032 4 095 – 2 %
211 4 072 4 115 – 1 %
212 4 113 4 134 – 1 %
213 4 175 4 154 1 %
214 4 216 4 173 1 %
215 4 257 4 193 2 %
216 4 298 4 212 2 %
217 4 340 4 232 3 %
218 4 404 4 251 4 %
219 4 446 4 271 4 %
220 4 488 4 290 5 %
221 4 531 4 310 5 %
222 4 573 4 329 6 %
223 4 638 4 349 7 %
224 4 682 4 368 7 %
225 4 725 4 388 8 %
226 4 769 4 407 8 %
227 4 812 4 427 9 %
228 4 880 4 446 10 %
229 4 924 4 466 10 %
230 4 968 4 485 11 %
231 5 036 5 429 – 7 %
232 5 081 5 452 – 7 %
233 5 150 5 476 – 6 %
234 5 218 5 499 – 5 %
235 5 288 5 523 – 4 %
236 5 334 5 546 – 4 %
237 5 404 5 570 – 3 %
238 5 474 5 593 – 2 %
239 5 521 5 617 – 2 %
240 5 592 5 640 – 1 %
241 5 664 5 664 0 %
242 5 735 5 687 1 %
243 5 783 5 711 1 %
244 5 856 5 734 2 %
245 5 929 5 758 3 %
246 6 002 5 781 4 %
247 6 052 5 805 4 %
248 6 126 5 828 5 %
249 6 200 5 852 6 %
250 6 250 5 875 6 %
251 6 325 5 899 7 %
252 6 401 5 922 8 %
253 6 477 5 946 9 %
254 6 528 5 969 9 %
255 6 605 5 993 10 %
256 6 682 6 016 11 %
257 6 733 6 040 11 %
258 6 811 6 063 12 %
259 6 889 6 087 13 %
260 6 968 6 110 14 %
261 7 047 6 134 15 %
262 7 126 6 157 16 %
263 7 206 6 181 17 %
264 7 286 6 204 17 %
265 7 367 6 228 18 %
266 7 448 6 251 19 %
267 7 529 6 275 20 %
268 7 638 6 298 21 %
269 7 747 6 322 23 %

TVS : du nouveau aussi en 2022

Par ailleurs, à compter du 1er janvier 2022, le PLF prévoit « la rationalisation des procédures et méthodes de taxation des impôts sur l’utilisation des véhicules à moteur, qui comprennent la taxe spéciale sur les véhicules routiers (TSVR) et la taxe sur les véhicules de société (TVS). » Ainsi, la section du Code général des impôts détaillant actuellement les modalités de la TVS sera en 2022 consacrée à ces deux taxes, avec des règles communes de fonctionnement plus précises qu’auparavant.

Dans le cas de la TVS (dont le nom disparaîtra du code), la première composante sera rebaptisée « taxe annuelle sur les émissions de dioxyde de carbone » et la seconde composante « taxe annuelle sur les polluants atmosphériques », sans que leurs barèmes n’évoluent.

Les cas d’exonération seront de plus précisés, notamment pour les véhicules de courtoisie, les entrepreneurs individuels, les organismes d’utilité générale ou les prestations de services et de biens des « organismes légalement constitués agissant sans but lucratif, dont la gestion est désintéressée et qui poursuivent des objectifs de nature philosophique, religieuse, politique, patriotique, civique ou syndicale, dans la mesure où ces opérations se rattachent directement à la défense collective des intérêts moraux ou matériels des membres ».

Autre nouveauté : les véhicules fonctionnant exclusivement à l’électricité et-ou à l’hydrogène seront expressément exonérés des deux taxes.

Le PLF prendra aussi en compte en 2022 l’existence de véhicules hybrides hydrogène-GNV, hydrogène-GPL, hydrogène-essence et hydrogène-E85 ; en plus des mêmes hybridations avec un moteur électrique à batterie. D’autre part, les hybrides GNV-essence, GNV-E85, GPL-essence et GPL-E85 seront éligibles à l’exonération. Au 1er janvier 2022, tous ces hybrides seront exonérés de la « taxe annuelle sur les émissions de dioxyde de carbone » (anciennement première composante de la TVS) si :

  • leurs émissions de CO2 sont inférieures ou égales à 60 g/km WLTP ou 50 g/km NEDC ou bien que leur puissance administrative n’excède pas 3 CV selon la méthode de calcul ;
  • Ou, pour les véhicules âgés de moins de trois ans, si leurs émissions de CO2 ou leur puissance administrative n’excède pas le double de ces seuils.

En revanche, l’exonération partielle sur douze trimestres disparaîtra.

Pour la « taxe annuelle sur les polluants atmosphériques » (anciennement seconde composante de la TVS), dès 2022, tous les véhicules combinant le gazole et un autre produit (et plus seulement les hybrides électrique-gazole) seront assimilés à des véhicules gazole à partir d’un certain seuil d’émissions de CO2 (100 g/km NEDC ou 120 g/km WLTP) ou désormais lorsque leur puissance administrative excédera 6 CV.

Pour finir, le mode de calcul de cette ex-TVS évoluera, toujours à compter du 1er janvier 2022. Le montant des deux taxes sera égal au produit entre d’une part la proportion annuelle d’utilisation du véhicule (quotient entre le nombre de jours d’utilisation et le nombre de jours dans l’année) et d’autre part les tarifs fixés selon les caractéristiques des véhicules. Toutefois, les entreprises ont la possibilité de continuer à calculer les deux taxes sur une base trimestrielle, comme actuellement.

Le malus écologique durci en 2021…

Troisièmement, concernant le malus écologique, un nouveau barème entrera en vigueur au 1er janvier 2021. Celui-ci intégrera « la compensation de la suppression au 1er janvier 2021 des trois “petits mali à l’immatriculation” » (malus pour les véhicules d’occasion, malus pour les véhicules puissants et malus annuel pour les VP les plus polluants) comme prévu par la loi de finances pour 2020, ainsi qu’un « renforcement des incitations environnementales en cohérence avec la proposition de la convention citoyenne pour le climat », précise le gouvernement.

Ainsi, pour les véhicules immatriculés en WLTP, le barème débutera à partir de 131g/km (contre 138 g/km actuellement). Puis tous les montants augmenteront jusqu’à atteindre le nouveau plafond de 40 000 euros au-delà de 225 g/km (contre 20 000 euros au-delà de 212 g/km actuellement).

De même, pour les véhicules n’ayant pas fait l’objet d’une réception communautaire et immatriculés à partir du 1er janvier 2021, le barème commencera à 500 euros dès 5 CV (contre 3 000 euros dès 6 CV actuellement) et sera plafonné à 40 000 euros au-delà de 25 CV (contre 20 000 euros à partir de 18 CV actuellement), avec des montants intermédiaires tous en augmentation, sauf pour les véhicules de 6, 8, 10, 12, 14 et 16 CV. Le barème reste identique à celui en vigueur au 1er janvier 2020 pour les véhicules immatriculés en NEDC.

Seule bonne nouvelle pour les flottes : dès le 1er janvier 2021, lorsque le véhicule est acquis par une personne morale et comporte au moins huit places assises, le taux d’émissions de CO2 fera l’objet d’une réfaction de 80 g/km pour le calcul du malus. À noter que les véhicules fonctionnant à l’électricité et-ou à l’hydrogène seront désormais explicitement exonérées du malus.

… mais aussi en 2022

Mais le PLF 2021 ne s’arrête pas là : une nouvelle augmentation du malus est prévue dès le 1er janvier 2022, si bien qu’à compter de cette date son montant sera limité à 50 % du prix d’acquisition du véhicule. Ainsi, pour les véhicules immatriculés en WLTP, le barème démarrera dès 123 g/km et non plus 138 g/km et tous les montants afficheront de nouveau une hausse significative. En outre, le plafond du malus sera relevé à 50 000 euros, toujours au-delà de 225 g/km.

En parallèle, pour les véhicules n’ayant pas fait l’objet d’une réception communautaire, le malus se déclenchera en 2022 dès 4 CV et sera plafonné à 50 000 euros à partir de 28 CV, avec des montants intermédiaires tous majorés.

Barème du malus prévu pour 2021 et 2022 pour les véhicules immatriculés en WLTP

Taux d’émission de CO2 (g/km) Montant 2020 (euros) Montant 2021 (euros) Montant 2022 (euros) Évolution 2020-2021 Évolution 2021-2022
Inférieur à 123 0 0 0
123 0 0 50
124 0 0 75
125 0 0 100
126 0 0 125
127 0 0 150
128 0 0 170
129 0 0 190
130 0 0 210
131 0 50 230 360 %
132 0 75 240 220 %
133 0 100 260 160 %
134 0 125 280 124 %
135 0 150 310 107 %
136 0 170 330 94 %
137 0 190 360 89 %
138 50 210 400 320 % 90 %
139 75 230 450 207 % 96 %
140 100 240 540 140 % 125 %
141 125 260 650 108 % 150 %
142 150 280 740 87 % 164 %
143 170 310 818 82 % 164 %
144 190 330 898 74 % 172 %
145 210 360 983 71 % 173 %
146 230 400 1 074 74 % 169 %
147 240 450 1 172 88 % 160 %
148 260 540 1 276 108 % 136 %
149 280 650 1 386 132 % 113 %
150 310 740 1 504 139 % 103 %
151 330 818 1 629 148 % 99 %
152 360 898 1 761 149 % 96 %
153 400 983 1 901 146 % 93 %
154 450 1 074 2 049 139 % 91 %
155 540 1 172 2 205 117 % 88 %
156 650 1 276 2 370 96 % 86 %
157 740 1 386 2 544 87 % 84 %
158 818 1 504 2 726 84 % 81 %
159 898 1 629 2 918 81 % 79 %
160 983 1 761 3 119 79 % 77 %
161 1 074 1 901 3 331 77 % 75 %
162 1 172 2 049 3 552 75 % 73 %
163 1 276 2 205 3 784 73 % 72 %
164 1 386 2 370 4 026 71 % 70 %
165 1 504 2 544 4 279 69 % 68 %
166 1 629 2 726 4 543 67 % 67 %
167 1 761 2 918 4 818 66 % 65 %
168 1 901 3 119 5 105 64 % 64 %
169 2 049 3 331 5 404 63 % 62 %
170 2 205 3 552 5 715 61 % 61 %
171 2 370 3 784 6 039 60 % 60 %
172 2 544 4 026 6 375 58 % 58 %
173 2 726 4 279 6 724 57 % 57 %
174 2 918 4 543 7 086 56 % 56 %
175 3 119 4 818 7 462 54 % 55 %
176 3 331 5 105 7 851 53 % 54 %
177 3 552 5 404 8 254 52 % 53 %
178 3 784 5 715 8 671 51 % 52 %
179 4 026 6 039 9 103 50 % 51 %
180 4 279 6 375 9 550 49 % 50 %
181 4 543 6 724 10 011 48 % 49 %
182 4 818 7 086 10 488 47 % 48 %
183 5 105 7 462 10 980 46 % 47 %
184 5 404 7 851 11 488 45 % 46 %
185 5 715 8 254 12 012 44 % 46 %
186 6 039 8 671 12 552 44 % 45 %
187 6 375 9 103 13 109 43 % 44 %
188 6 724 9 550 13 682 42 % 43 %
189 7 086 10 011 14 273 41 % 43 %
190 7 462 10 488 14 881 41 % 42 %
191 7 851 10 980 15 506 40 % 41 %
192 8 254 11 488 16 149 39 % 41 %
193 8 671 12 012 16 810 39 % 40 %
194 9 103 12 552 17 490 38 % 39 %
195 9 550 13 109 18 188 37 % 39 %
196 10 011 13 682 18 905 37 % 38 %
197 10 488 14 273 19 641 36 % 38 %
198 10 980 14 881 20 396 36 % 37 %
199 11 488 15 506 21 171 35 % 37 %
200 12 012 16 149 21 966 34 % 36 %
201 12 552 16 810 22 781 34 % 36 %
202 13 109 17 490 23 616 33 % 35 %
203 13 682 18 188 24 472 33 % 35 %
204 14 273 18 905 25 349 32 % 34 %
205 14 881 19 641 26 247 32 % 34 %
206 15 506 20 396 27 166 32 % 33 %
207 16 149 21 171 28 107 31 % 33 %
208 16 810 21 966 29 070 31 % 32 %
209 17 490 22 781 30 056 30 % 32 %
210 18 188 23 616 31 063 30 % 32 %
211 18 905 24 472 32 094 29 % 31 %
212 19 641 25 349 33 147 29 % 31 %
213 20 000 26 247 34 224 31 % 30 %
214 20 000 27 166 35 324 36 % 30 %
215 20 000 28 107 36 447 41 % 30 %
216 20 000 29 070 37 595 45 % 29 %
217 20 000 30 056 38 767 50 % 29 %
218 20 000 31 063 39 964 55 % 29 %
219 20 000 32 094 41 185 60 % 28 %
220 20 000 33 147 42 431 66 % 28 %
221 20 000 34 224 43 703 71 % 28 %
222 20 000 35 324 45 000 77 % 27 %
223 20 000 36 447 46 323 82 % 27 %
224 20 000 37 595 47 672 88 % 27 %
225 20 000 38 767 49 047 94 % 27 %
Supérieur à 225 20 000 40 000 50 000 100 % 25 %

Barème du malus prévu pour 2021 et 2022 pour les véhicules n’ayant pas fait l’objet d’une réception communautaire

Puissance fiscale (en chevaux-vapeur) Montant 2020 (euros) Montant 2021 (euros) Montant 2022 (euros) Évolution 2020-2021 Évolution 2021-2022
Jusqu’à 3 0 0 0
4 0 0 500
5 0 500 2 250 350%
6 3 125 2 250 3 500 -28% 56%
7 3 125 3 500 4 750 12% 36%
8 6 250 4 750 6 500 -24% 37%
9 6 250 6 500 8 000 4% 23%
10 9 375 8 000 9 500 -15% 19%
11 9 375 9 500 11 500 1% 21%
12 12 500 11 500 12 750 -8% 11%
13 12 500 12 750 14 500 2% 14%
14 15 625 14 500 16 000 -7% 10%
15 15 625 16 000 18 750 2% 17%
16 18 750 18 750 20 500 0% 9%
17 18 750 20 500 23 000 9% 12%
18 20 000 23 000 25 500 15% 11%
19 20 001 25 500 28 000 27% 10%
20 20 002 28 000 30 500 40% 9%
21 20 003 30 500 33 000 52% 8%
22 20 004 33 000 35 500 65% 8%
23 20 005 35 500 38 000 77% 7%
24 20 006 38 000 40 000 90% 5%
25 20 007 40 000 42 500 100% 6%
26 20 008 40 000 45 000 100% 13%
27 20 009 40 000 47 500 100% 19%
28 et au-delà 10 500 40 000 50 000 281% 25%

Une réforme des taxes à l’immatriculation

Rappelons aussi qu’en application de la loi de finances pour 2020, à compter du 1er janvier 2021, la taxe fixe régionale et la taxe complémentaire de gestion de 4 euros perçue au profit de l’Agence nationale des titres sécurisés, perçues lors de la délivrance d’un certificat d’immatriculation, seront fusionnées en une taxe fixe d’un montant de 11 euros.

En parallèle, le PLF 2021 précise, dans le cas des véhicules de transport routier, que tous les véhicules de collection seront exonérés de la majoration sur la délivrance du certificat d’immatriculation (anciennement taxe transport), et non plus seulement ceux présentant un intérêt historique.

Le bonus écologique maintenu en 2021 et 2022

Du côté des aides à l’achat ou la location de véhicules à faibles émissions, « les moyens prévus dans le cadre du plan de relance permettront de poursuivre le déploiement en 2021 de bonus renforcés aux ménages et aux entreprises pour l’achat d’un véhicule électrique », annonce le gouvernement. Rappelons que ce plan de relance a débloqué 1,9 milliard d’euros supplémentaires au profit du bonus écologique et de la prime à la conversion.

Ainsi, le bonus sera maintenu en 2021 et 2022 pour les véhicules électriques, avec toutefois un montant dégressif « au fur et à mesure que ce type de véhicules gagnent en compétitivité par rapport aux modèles thermiques ».

Un objectif de 1 million de primes à la conversion sur le quinquennat

« La prime sur les véhicules électriques des particuliers sera maintenue à 7 000 euros jusqu’à la fin de l’année 2020. Elle passera à 6 000 euros pour tout l’année 2021 et à 5 000 euros pour l’année 2022. Nous maintiendrons également une prime à 2 000 euros pour tous les véhicules hybrides rechargeables jusqu’à la fin de l’année 2020, elle passera à 1 000 euros en 2021 », a détaillé le ministre de l’économie Bruno Le Maire lors de la conférence de presse consacrée à la présentation du PLF 2021. Aucune information n’a en revanche été communiquée sur le bonus pour les personnes morales, actuellement plafonné à 3 000 euros.

En parallèle, le gouvernement s’est fixé pour objectif d’atteindre 1 million de bénéficiaires de la prime à la conversion sur le quinquennat. « Pour soutenir les ménages dans l’achat de véhicules propres, la prime à la conversion pourra atteindre 5 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique et 3 000 euros pour les véhicules thermiques pour les ménages les plus précaires, sur la base de conditions d’éligibilité étendues aux véhicules classés Crit’Air 3 ou plus anciens », indique le gouvernement.

« Ces soutiens seront complétés d’aides pour la transition énergétique des poids lourds et de dispositifs spécifiques pour accompagner particulièrement les ménages modestes dans l’utilisation de véhicules propres », a confirmé le ministère de la transition écologique et solidaire.

Le projet de loi doit maintenant être examiné par le Parlement.

PARTAGER SUR