Pneus quatre saisons : peser le pour et le contre

Alors que les pneumaticiens multiplient les offres sur le marché, les flottes se font de plus en plus nombreuses à opter pour les pneumatiques quatre saisons. Avec des arguments pratiques mais également économiques. Cependant, malgré les progrès réalisés, ces équipements ne peuvent prétendre rivaliser avec les pneus hiver dans les zones blanches.

- Magazine N°241
4778
Pneus quatre saisons - Michelin Agilis CrossClimate sur un Trafic Renault
Michelin Agilis CrossClimate sur un Trafic Renault

Les ventes de pneus quatre saisons explosent. Chez Pneu Wyz, leur progression a atteint 20 % en 2017. Chez First Stop, leur croissance a affiché 10 % l’an dernier et devrait être encore plus importante en 2018. Euromaster a aussi vu ses volumes progresser rapidement avec + 34 % en 2017 et une prévision de + 44 % en 2018. Mais pour l’enseigne du groupe Michelin, sur le marché des flottes, la part des pneus quatre saisons demeure limitée à 4 %.

Chez Point S pareillement, les ventes de pneus quatre saisons restent stables. « Dans les entreprises où les kilométrages des conducteurs sont élevés, les décideurs privilégient les pneus hiver pour...