Les poids lourds émettent moins de NOx que les voitures


Mercredi 11 janvier 2017 par Manon Lamoureux
Les poids lourds émettent moins de NOx que les voitures

L’ICCT a comparé les émissions de NOx des VL et des PL récents en conditions réelles. Bilan : en Europe, les camions émettent deux fois moins de NOx que les voitures.

Après avoir révélé en septembre 2015 la fraude de Volkswagen sur les tests d’émission de polluants pour ses voitures diesel, l’ICCT (International Council on Clean Transportation) s’est intéressé au cas des poids lourds. En effet, l’ONG a constaté que le scandale n’avait curieusement pas touché ces véhicules. Elle a donc publié en décembre 2016 un rapport comparant, en conditions réelles de conduite, les émissions d’échappement de NOx* des diesel légers (VL) et poids lourds (PL) répondant aux dernières normes européennes d’émission (Euro 6 / Euro VI).

Les camions dix fois plus efficaces pour réduire les NOx

Les études en conditions réelles ont démontré que les émissions de NOx des voitures diesel certifiées Euro 6 excèdent 6 à 7 fois la limite fixée par la norme européenne en question (80 mg/km), soit entre 480 et 560 mg/km. En comparaison, les camions émettent en moyenne 210 mg/km, soit moitié moins, d’après les tests menés au total sur 24 véhicules Euro VI par le Centre de recherche technique (VTT) en Finlande et par l’organisme d’homologation allemand KBA. De plus, ces camions respectent les normes européennes.

Ces résultats sont d’autant plus étonnants que les PL, parce qu’ils consomment plus de carburant, émettent cinq fois plus de CO2 que les VL. Les camions sont donc dix fois plus efficaces que les voitures pour réduire les émissions de NOx. La composition chimique des échappements et les technologies de contrôle des émissions sont pourtant identiques pour les VL et les PL.

Comment expliquer ces résultats ?

La clé réside dans la manière d’effectuer les tests. La norme Euro IV inclut en particulier trois mesures qui rendent les tests plus fiables :

  • l’ajout d’un test hors cycle lors de l’approbation des modèles,
  • la prise en compte des conditions de démarrage à froid et de charge réduite durant les cycles d’essai,
  • et l’installation d’un appareil de mesure portable ou PEMS (Portable Emissions Measurement System), obligatoire depuis 2013 dans la phase d’homologation des véhicules (7 ans ou 700 000 km).

En conséquence, les poids lourds introduits sur le marché respectent les normes européennes, ce qui a réduit de manière significative leurs émissions de NOx en conditions réelles par rapport aux véhicules Euro V.

Les camions, modèles pour les voitures

Ces résultats prouvent qu’il est possible de limiter les émissions réelles de NOx selon les normes européennes. La réglementation des PL pourrait inspirer une amélioration de celle des VL, comme recommandé par l’ICCT.

La future norme pour les VL, en 2019, prévoit déjà d'inclure certaines de ces mesures via l'introduction des procédures de test WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehcles Test Procedure) et RDE (Real Driving Emissions). Cependant, l’ICCT pointe que « si seuls les véhicules de pré-production subissent les tests RDE (…), il sera toujours possible pour les constructeurs de modifier le calibrage du système de contrôle des émissions sur les véhicules de série, qui généreront alors bien plus de NOx à l’usage. ». L’enjeu est pourtant de taille : en Europe, en 2014, les ventes de diesel représentaient plus de 8,8 millions d’unités, soit plus que les marchés chinois, indiens et américains réunis.

* Composés d’azote et d’oxygène qui comprennent les gaz d’acide nitrique et de dioxyde d’azote. Ils sont produits principalement par la combustion des combustibles fossiles.

Partager sur...