Poids lourds : le thermique en transition

Affaibli par la crise sanitaire, soumis aux normes Euro VI E et Euro VII, mais soutenu par la demande des clients, le marché du poids lourd thermique prépare sa transition énergétique. Avec de multiples actions et une pléthore d’équipements innovants pour diminuer la consommation de carburant et les émissions de CO2.
3117
Nouveau Volvo FH chez Lannutti
Nouveau Volvo FH chez Lannutti

Pour les constructeurs, l’heure est à l’élaboration d’une transition énergétique progressive et contrôlée des poids lourds. Et dans un contexte incertain, tous les moyens sont bons pour « verdir » les VI thermiques et respecter la norme Euro VI Step-E en vigueur au 1er janvier 2022.

Renault Trucks réduit sa conso

En 2021 pour ses gammes thermiques, Renault Trucks a adopté des innovations issues de sa participation au laboratoire Optifuel Lab3 de 2018 à 2021. Avec à la clé une baisse de 12,5 % de la consommation de carburant d’un ensemble routier tracteur + semi-remorque. Les études sur l’aérodynamisme ont aussi contribué à redessiner les cabines des modèles longue distance T, C et K. Avec en outre une consommation en repli de 3 % du moteur Euro VI Step-E et de 5 % avec le Pack Eco Carburant grâce à l’aide automatisée à la conduite, la récupération de chaleur sur le système d’échappement, la fluidité de la chaîne cinématique et les pneus de catégorie A à faible résistance au roulement. La sécurité latérale est assurée par des capteurs d’angles morts et celle des véhicules par des phares LED et des cabines plus ergonomiques et plus confortables. Le modèle de livraison régionale D, lui, reste mû par un moteur Euro VI Step-D.

Volvo Trucks décarbone

Volvo Trucks a présenté ses nouveaux FH, FH16, FM et FMX fin 2020 autour de trois thèmes : la sécurité avec une caméra arrière ; l’amélioration de l’environnement de travail avec, depuis avril, l’intégration de l’assistant virtuel personnel Amazon Alexa dans le pack média ; et la productivité avec la technologie I-Save qui diminue de 3 à 8 % la consommation de carburant des modèles FH. Mais il n’en a lancé la production qu’en mars 2021. Et avec l’allongement des délais dû à la pénurie mondiale de semi-conducteurs, les premiers modèles ne seront livrés qu’en fin d’année. Volvo compensera cette attente par une démarche valorisant la neutralité carbone : dès fin 2021, ses véhicules seront conçus à partir d’aciers bas carbone haute résistance et légers, produits à partir d’acier recyclé chauffé à l’hydrogène vert par le sidérurgiste suédois SSAB. L’opération exigeant 25 % d’énergie en moins sans rejet de CO2, cette neutralité carbone sera répercutée sur le calcul du Scope 3* du bilan carbone (émissions indirectes) des transporteurs.

Mercedes Benz de F à L

Très engagé dans l’électromobilité, Mercedes-Benz Trucks a restreint ses nouveautés longue distance à deux modèles. Fonctionnel et modique, l’Actros F limite ses technologies de série au Classic Cockpit, à l’Active Brake Assist ABA5 dont les radars et la caméra garantissent un arrêt d’urgence, et au Lane Keeping qui maintient le véhicule sur sa trajectoire. Les autres technologies sont en option. À l’inverse, l’Actros L concentre les innovations qui prolongeront l’usage des véhicules thermiques sur la décennie en en optimisant l’activité et le TCO. Les cabines StreamSpace, BigSpace ou GigaSpace avec écran tactile au-dessus de la couchette séduiront les conducteurs. La sécurité active est assurée par la vision arrière des MirrorCams, le freinage automatique à moins de 20 km/h du Sideguard Assist S1X et le guidage longitudinal et latéral de l’Active Drive Assist, complétés par l’Emergency Stop Assist. Le Multimedia Cockpit communique les données du véhicule et du conducteur à l’entreprise avec le Truck App Portal, et les informations logistiques au client via l’application logistique HABBL. Associé à l’Eco-Support, le Predictive Powertrain Control anticipe la topographie routière et, selon le constructeur, réduit de 3 % la consommation sur l’autoroute et de 5 % sur une route départementale.

Mercedes-Benz Trucks Actros
Mercedes-Benz Trucks Actros

Une relance difficile

La reprise économique du second semestre 2020 et la hausse des ventes au premier semestre 2021 ont rassuré les constructeurs de PL à l’orée de la dernière décennie du moteur à explosion. Tombé à 41 000 unités en 2020, le marché français du véhicule de plus de 6 t est attendu entre 45 000 et 50 000 unités en 2021. Mais si les constructeurs ont enregistré de bons chiffres sur la première partie de l’année, des doutes demeurent, comme l’OVI l’a signalé dans son rapport du 29 juin. La pandémie sévit encore et tous les pays européens ne connaissent pas la même relance : la consommation ne revient pas au niveau d’avant 2020 et le transport de fret reste sous sa moyenne mensuelle de 2019. Et la pénurie de semi-conducteurs ralentit les ventes, avec des délais de livraison jusqu’à 201 jours pour les tracteurs et 323 jours pour les porteurs carrossés, selon l’OVI. Sans oublier qu’avec les confinements successifs, le public a pris goût au transport propre…

DAF : nouvelles dimensions

Commercialisés en juin, les nouveaux XF, XG et XG+ de DAF sont les premiers PL conçus avec les nouvelles longueurs autorisées à la circulation dans l’Union Européenne à partir du 1er septembre 2021. Conjugués à l’usage d’acier léger haute résistance pour la conception et à la formation Ecodrive + offerte aux acquéreurs de véhicules DAF, l’allongement de 16 cm de la cabine et sa forme plus effilée promettent une baisse de la consommation de 10 %, selon le constructeur. Avec un volume intérieur inédit de 12,5 m3 grâce à l’allongement de 33 cm de l’arrière de la cabine et de 12,5 cm de sa hauteur, les modèles XG et XG+ veulent, eux, gagner la sympathie des conducteurs. Le châssis de ces véhicules a été conçu pour recevoir une chaîne cinématique électrique, ce qui garantit leur longévité sur le marché.

Iveco : plus de puissance, moins de CO2

Après le T-Way lancé en avril pour les activités de chantier, Iveco a dévoilé le 1er juin son nouvel S-Way thermique. La première évolution concerne les deux nouvelles puissances de 490 et 530 ch pour la gamme Cursor 13 l, et une augmentation des taux de compression dans le cadre d’une nouvelle stratégie de gestion de la combustion. En couplant les Cursor 13 à de nouveaux essieux arrière à simple réduction et à rendement élevé grâce à des rapports plus longs, le S-Way abaisse son régime de croisière et sa consommation. Ce nouveau Cursor 13 est déjà Euro VI Step-E. Les besoins en énergie sont aussi limités par l’ajout d’un mode Eco absorbant moins d’énergie sur la climatisation et l’application de revêtements aérodynamiques A-pillar améliorant la circulation d’air sur la cabine. Au total, la consommation recule jusqu’à 3 %. Et l’usage recommandé de pneus standards diminue encore le TCO du véhicule.

L’autre innovation est numérique avec l’Iveco Driver Pal, un compagnon vocal basé sur les fonctionnalités d’Amazon Alexa et les Web Services d’Amazon : le conducteur peut ainsi gérer son travail et les besoins du véhicule en se concentrant sur la conduite. Un comportement dont Iveco a facilité l’apprentissage en créant MyCommunity, un réseau d’échanges entre conducteurs.

MAN relance ses gammes

Premier constructeur à avoir revu ses gammes TGL, TGM, TGS et TGX dès 2020 pour mieux se consacrer à l’électromobilité, MAN a vu les ventes de ses nouveaux véhicules exploser, puis ralentir du fait de la pandémie. Dommage car, du 7,5 t au 41 t, le constructeur avance une consommation de carburant abaissable jusqu’à 8 %, des coûts de cycle de vie plus bas et une charge utile plus élevée. Son système télématique RIO fluidifie la chaîne logistique entre vendeur, acheteur et transporteur et simplifie les activités de ses utilisateurs. Enfin, les conducteurs apprécient les suréquipements, comme les cabines pratiques et confortables avec la climatisation de jour et de nuit, et les boutons de commande IOT insérés dans la porte pour démarrer le moteur ou enclencher le warning sans remonter dans la cabine. MAN consacre 2021 à relancer la commercialisation de ses nouveaux VI.

Scania joue son atout moteur

Pour Scania, la transition énergétique n’est que la suite logique de ses recherches sur les diverses motorisations. Et la personnalisation des PL proposée aux clients élude tout lancement de gamme. C’est pourquoi Scania a répondu aux besoins de réduction des émissions de CO2 de ses PL thermiques en commercialisant, dès octobre 2020, de nouveaux moteur V8 Euro VI associés à une nouvelle gamme de boîtes de vitesse G33. L’ensemble fait reculer de 6 % la consommation de carburant et le niveau sonore. Diminuant de 1 % la consommation grâce à des passages de rapport plus doux et à une capacité améliorée du ralentisseur, les boîtes de vitesses G33CM s’appliquent aussi aux moteurs Scania 13 l de 500 et 540 ch. Le constructeur affirme apporter ainsi les améliorations nécessaires au transport routier jusqu’en 2030.

Scania
Scania
PARTAGER SUR