Point S tire son bilan pour l’année 2017

Chez Point S, la croissance s’est maintenue en 2017, notamment auprès de la clientèle des professionnels, soit environ un tiers du chiffre d’affaires de l’enseigne de pneus et d’entretien.

1023
Point S 2017

En 2017, la croissance de Point S dans l’Hexagone a ainsi tourné autour de 5 %, pour un volume d’affaires de 450 millions d’euros dans l’Hexagone en 2017. Avec des progressions sur certains secteurs des pneus : + 3,6 % pour le marché des pneus TC4, + 19 % pour l’industriel et + 17 % pour l’agricole. Et ce dans des contextes où le marché s’est fait moins porteur, voire en régression, comme c’est avec les TC4 (- 1 %).

L’entretien automobile n’a pas été en reste avec une hausse de 9 % sur un marché en berne à – 2% du fait de la croissance des ventes des véhicules neufs, a expliqué Christophe Rollet, DG de l’enseigne lors d’une conférence de presse. L’entretien automobile a représenté près d’un tiers du chiffre d’affaires, une moyenne selon ce dirigeant, tant les différences sont grandes entre les profils des adhérents.

Les professionnels à la hausse

Ceux-ci sont désormais 520 en France, soit une cinquantaine de plus par rapport à 2016. L’année 2017 a été également marquée par une progression sur le marché des professionnels, soit + 11 %, plus forte que sur celui des particuliers, de 4 % « seulement ». Ce qui ne modifie pas l’équilibre entre les deux segments dans le chiffre d’affaires de l’enseigne, le b to b représentant près d’un tiers du total. Autre point mis en avant, les bonnes performances de Viasso, la filiale commune avec Siligom, créée pour centraliser la politique d’achat et grands comptes des deux entreprises (voir la brève).

Point S a aussi progressé à l’étranger avec 200 nouveaux points de vente. L’enseigne s’est par ailleurs implantée en Asie, en Inde et en Malaisie. L’actualité en ce début d’année est liée à l’accord conclu avec le groupe allemand Pit Stop qui rejoint Point S, ce qui va porter à quelque 870 points de vente le réseau en Allemagne.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Le digital en ligne de mire

Tous ces chiffres donnent une vision quantitative de l’activité de l’enseigne qui a voulu la compléter par des éléments qualitatifs, ceux en tout cas qu’elle entendait mettre en avant. Soit une communication digitale plus ouverte aux adhérents : ceux-ci pourront ainsi mettre leurs propres infos dans le réseau Point S TV lancé l’année dernière, avec aussi une gestion centralisée des pages Facebook des adhérents, un outil de géomarketing et des formations destinés à ces mêmes adhérents.

Notre précédent dossier sur l’entretien.