Point S crée le point de vente « allégé »

Face aux constructeurs, le maillage des réseaux demeure la principale faiblesse des enseignes indépendantes. Elles peuvent bien aligner 300, 400 ou plus de points de vente, cela reste très loin des milliers de structures partenaires des grandes marques automobiles.

- Magazine N°217
451

Pour contourner cet obstacle, Point S vient de lancer Point S City, un concept de point de vente allégé, adossé à d’autres commerces – carrossiers, stations-service, vendeurs de VO, etc. Ces points de vente proposeront les prestations essentielles de l’entretien : pneus, révision, vidange et freinage. Une façon d’atteindre des zones difficiles à couvrir, les petites communes de 4 000 à 8 000 habitants et les centres villes à l’espace rare et cher. 

Ce concept est accessible selon des conditions allégées elles aussi : droits d’entrée minorés, droits d’enseigne plafonnés et participation réduite à la communication du groupe. Mais aussi selon des obligations précises dont l’équipement en matériels défini par le réseau. L’enseigne attend un chiffre d’affaires moyen de 150 000 euros pour ces points de vente, à comparer avec la moyenne des centres classiques, autour de 850 000 euros. 20 à 30 points de vente devraient être labellisés Point S City cette année.