Point S et Siligom feront désormais cause commune

Les deux réseaux indépendants ont annoncé la création d’une structure commune. Ce nouvel ensemble représente 650 points de vente pour un chiffre d’affaires de 580 millions d’euros.

1189
Point S et Siligom feront désormais cause commune

« La conférence de ce jour n’est pas seulement un effet d’annonce ! Il s’agit, au travers de la création de ce nouvel attelage, d’avoir un poids et une pertinence sur le marché et plus particulièrement auprès des grands comptes ». En quelques mots, Christophe Rollet, directeur général de Point S, a parfaitement lancé le nouvel accord de collaboration entre son enseigne et Siligom.

En effet, les deux indépendants, bien décidés à se faire une place dans un marché de plus en plus concentrique, « notamment du fait de l’action des manufacturiers qui tentent de mettre la main sur tout le secteur », a spécifié Christophe Rollet, ont annoncé la création d’une structure commune afin de regrouper leurs forces dans plusieurs domaines.

Un réseau pour séduire les flottes

Ce nouvel ensemble représente d’ores et déjà près de 650 centres en France (175 pour Siligom et 470 pour Point S) pour un chiffre d’affaires commun de 580 millions d’euros (165 pour Siligom et 415 pour Points S) et un volume de pneumatiques annuel de 2 millions d’enveloppes (1,8 million de TC4, 150 000 PL neufs et 50 000 pneus agraires).

L’objectif des deux partenaires au travers de cette annonce est triple. Il s’agit dans un premier temps de « répondre à l’intensification de la concurrence, se structurer face au poids croissant des constructeurs et des manufacturiers, tout en maintenant la profitabilité des adhérents », a détaillé Olivier Pasini, directeur général de Siligom.

Le second objectif, visiblement prioritaire, est celui des grands comptes. Et Christophe Rollet de détailler : « Cette association va nous permettre d’optimiser le maillage territorial tout en uniformisant nos outils de gestion et de suivi de parc afin de viser une qualité de service irréprochable ». Avant de conclure : « L’idée est d’ores et déjà de constituer une équipe commune afin de présenter notre nouveau réseau à nos clients actuels. Nous allons également développer des outils marketing communs afin de séduire de nouvelles flottes de véhicules légers mais aussi et surtout celles de poids lourds ».

Cette mise en commun des forces et des négociations futures est d’autant plus importante pour Siligom. En effet, pour lancer ce nouvel ensemble, Olivier Pasini a annoncé que son réseau allait sortir de celui créé par Continental et dédié à ce marché, Fleet Partner.

Une identité propre, une facturation centralisée

Le dernier objectif du duo sera celui des achats, à savoir « améliorer les conditions d’achat de nos adhérents pour renforcer nos parts de marché mais aussi mutualiser nos outils afin de disposer d’une facturation centralisée pour tous nos centres », a expliqué Olivier Pasini.

Cette nouvelle structure verra le jour à Lyon et regroupera, dans un premier temps, sept salariés ainsi qu’un directeur opérationnel, en cours de nomination, nous a-t-on précisé. Elle ne devrait cependant pas remettre en cause l’existence des deux réseaux puisque le leitmotiv des deux enseignes a été précisé : « Un groupe – Deux enseignes ».

Le démarrage effectif réel devrait lui intervenir le 1er janvier 2017 tandis qu’un nom est actuellement à l’étude afin de désigner ce nouvel ensemble.

PARTAGER SUR