Pop : « Changer les véhicules pour émettre de moins en moins de GES »

Société nantaise de 28 salariés qui fournit du conseil et des formations en amélioration de la performance, Pop a réduit l’empreinte carbone de ses 22 véhicules et vise 50 % de sa flotte électrique au 1er janvier 2023.
- Magazine N°278
1497
Antoine Courtial, directeur des opérations, Pop

Antoine Courtial est directeur des opérations chez Pop

« Nous disposions auparavant de véhicules haut de gamme (Tiguan, 5008) pour nos consultants. En 2020, Pop a décidé de diminuer son empreinte carbone. Nous avons alors mené une première étude : notre principal émetteur de GES était de très loin, à près de 90 %, le transport. Nous avons alors décidé de changer pour émettre de moins en moins de GES et avons remplacé l’avion par le train quand c’était possible, et fait baisser les kilomètres en avion d’un tiers entre 2020 et 2021.

Ensuite, alors que nos consultants parcouraient près de 44 000 km par an, nous nous sommes attaqués à la...

PARTAGER SUR