Porsche dévoile le Taycan 100 % électrique

Présenté simultanément ce 4 septembre en Europe, en Amérique du Nord et en Chine, le Porsche Taycan mise sur sa motorisation 100 % électrique. Un coupé 4 portes sportif qui ne renie pas ses origines.

471
Porsche Taycan

Quatre après la présentation du concept Mission E à Francfort en 2015, Porsche dévoile le Taycan, son premier modèle de série 100 % électrique. Plus courte qu’une Panamera, cette berline 4 portes (4,96 m de long) « marque le début d’une nouvelle ère », a déclaré Oliver Blume, président du directoire de Porsche AG, lors de la présentation à Berlin. Le Taycan s’attaque notamment à la vieillissante Tesla Model S, avec des qualités sportives et des standards dignes de la marque. Objectif de Porsche : établir de nouvelles références sur le segment des sportives électriques.

450 km d’autonomie

Le Taycan de Porsche sera d’abord lancé dans ses versions haut de gamme : Turbo (à partir de 155 552 euros TTC) et Turbo S (à partir de 189 152 euros). Toutes deux s’équipent d’une transmission intégrale (quatre roues motrices) et développent respectivement jusqu’à 500 kW (680 ch) et 560 kW (761 ch). De quoi offrir des performances de premier plan : 3,2 et 2,8 s pour abattre le 0 à 100 km/h, et une vitesse maximale limitée à 260 km/h. Côté autonomie, le Taycan fait moins que sa rivale Tesla mais s’en tire bien : la version Turbo peut parcourir 450 km selon le cycle WLTP (412 km pour la Turbo S). D’ici la fin de l’année, des versions moins puissantes et sans doute plus accessibles en prix seront proposées. Et fin 2020, une déclinaison surélevée et baroudeuse baptisée Taycan Cross Turismo complétera la gamme.

Une recharge rapide

Doté d’une batterie hautes performances de 93,4 kWh, le Taycan est le premier véhicule de série alimenté par une tension de 800 V, au lieu des 400 V sur les modèles électriques actuels. Résultat, des temps de charge réduits : il suffit d’un peu plus de cinq minutes sur une borne de recharge rapide en courant continu pour assurer une autonomie de 100 km (WLTP). Et seulement 22 minutes pour une recharge quasi complète de 5 à 80 %. Pour ce faire, les utilisateurs pourront compter sur le réseau de bornes rapides Ionity en cours de développement en Europe (voir notre article).

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter