Premier semestre 2020 : Hyundai fait le point

Bénéficiant d’une conjoncture favorable aux véhicules électrifiés, Hyundai France atténue les mois de confinement dans ses résultats du premier semestre 2020. Mais la fin de l’année risque d’être très difficile.

552
Premier semestre 2020 Hyundai
Gamme Hyundai Ioniq

Pour Hyundai Motor France, le pari d’une reprise de l’activité automobile très orientée vers les véhicules propres a été gagnant à la fin du premier semestre 2020. C’est le constat fait par Lionel French Keogh, son directeur général, lors d’une récente conférence de presse. Après deux mois d’arrêt dus au confinement, l’annonce des aides de l’État (voir l’article) a clairement favorisé la marque coréenne. Sa gamme largement électrifiée (MHEV, PHEV, full hybrid et EV) bat ainsi des records de ventes : 4 413 immatriculations en juin, record absolu sur un mois pour Hyundai France. Et toujours en juin 2020, les commandes ont été multipliées par deux dont un quart avec la prime à la conversion.

L’électrique à la fête

Lionel French Keogh se félicite donc d’avoir maintenu ses commandes et livraisons depuis la Corée dont les usines ne se sont jamais arrêtées de tourner. Du coup, les commandes de la clientèle privée (57 % du mix) comme professionnelle (14 % des ventes contre 9 % en 2019 dont 50 % en LLD) peuvent être immédiatement honorées. La Kona Electric se hisse donc sur la troisième marche du podium des ventes de véhicules électriques en France en juin (quatrième depuis début 2020), derrière la Renault Zoé, toujours n° 1, et la Peugeot e-208.

La crise qui vient

Mais le plus dur reste à venir, selon le patron de Hyundai France. Car ce rattrapage ne compensera pas la crise économique qui va pointer à la rentrée. Les carnets de commandes vont forcément se rétrécir avec des entreprises repoussant le renouvellement des flottes ou même faisant faillite. L’avance prise au premier semestre 2020 est donc bienvenue avec une part de marché globale à 2,12 %. Un chiffre au-dessus des 2 % fixés comme objectif (15 156 immatriculations) et une chute « limitée » à – 23 % pour Hyundai dans un marché à – 38 %. Et Lionel French Keogh mise toujours sur une hausse de sa part de marché de véhicules électrifiés avec son Kona restylé (38 % des ventes, voir l’essai). Mais aussi son Tucson renouvelé avec une hybridation rechargeable (21 %) et son i20 remotorisée (20 %, hybridation légère).

PARTAGER SUR