Premier semestre 2021 : Arval fait le bilan

Arval vient de publier ses chiffres qui témoignent d’un premier semestre 2021 dynamique, et le loueur longue durée mise toujours sur les nouvelles mobilités.
892
Arval 2021

Crise sanitaire, pénurie de semi-conducteurs, le marché de la location longue durée a dû affronter de sérieux remous au cours des derniers mois. Dans cet environnement chahuté, Arval a vu sa flotte croître de 6,4 %. Fin juin, la filiale de BNP Paribas finançait et gérait 1 416 777 véhicules. La clientèle des entreprises représentait 1 012 995 véhicules (+ 3,3 %), celle du retail, 372 007 unités (+ 16,2 % et dont 31 % aux particuliers) et la location moyenne durée en mobilisait 31 105 (+ 3,6 %).

Cap sur les mobilités…

Parallèlement, l’électrification de la flotte d’Arval s’accélère. Au premier semestre 2021, les véhicules électrifiés ont représenté 26 % de ses livraisons à travers le monde. Fin juin 2021, le parc d’Arval comptait 154 402 véhicules électrifiés, soit une hausse de 83 % par rapport à fin juin 2020.

Sur la période considérée, Arval a continué à déployer son plan Arval Beyond lancé en octobre 2020. Les actions se déclinent sur quatre axes : la mobilité multimodale (360 ° Mobility), la technologie au service des clients (Connected & Flexible), les partenariats solides (Arval Inside) et le développement durable (Good for you, Good for all).

En 2021, Arval a lancé le Arval Mobility Hub, une plateforme de mobilité partagée, l’application Arval Mobility App grâce à laquelle les salariés choisissent la mobilité la plus adaptée à leur parcours, et Arval Consulting, un accompagnement destiné à la transition énergétique et au déploiement de nouvelles mobilités.

… et les partenariats

En parallèle, Arval a poursuivi la mise en place des partenariats conclus en 2020 comme celui signé avec Sixt dans plusieurs grands pays ou celui conclu avec UniCredit Bank en Autriche. La filiale de BNP Paribas a également racheté en juin la totalité de la flotte en LLD d’Athlon en Suisse avec 750 véhicules transférés à sa filiale suisse le 1er juillet dernier.

Au premier semestre 2021, la marge opérationnelle d’Arval s’est élevée à 845,7 millions d’euros, un résultat en hausse de 29,3 % par rapport au premier semestre 2020. La marge opérationnelle sur le leasing a bondi de 17,1 % à 358,8 millions d’euros quand la marge opérationnelle des services a augmenté de 1,5 % à 320,9 millions d’euros. Le résultat sur les cessions de véhicule a atteint 166 millions. Enfin, le résultat net s’est établi à 334,6 millions, un chiffre en hausse de 59,3 % par rapport à 2020.