Segments A et B (citadines et polyvalentes) : chic urbain

Au fil du temps, la Mini a bien grandi mais la ville reste son royaume. De ses origines à l’aube des années soixante, elle conserve cette impertinence qui la rend toujours aussi addictive au regard des fidèles. Sous l’ère BMW, elle n’a fait qu’amplifier cette attractivité, tout en multipliant les déclinaisons.

- Magazine N°236
1888
Premium segments A et B
Le podium : 1 Mini / 2 Audi A1 / 3 DS 3

Avec ses 3,82 m, l’emblématique version Hatch en 3 portes se montre la plus urbaine du lot, tout en préservant un espace de vie suffisant pour de longues distances. Et d’autant plus facilement que les mœurs de la Mini se sont adoucies jusque dans son amortissement. L’annonce en début d’année de son optimisation constitue une raison supplémentaire de la découvrir, bien que cette évolution s’inscrive à la marge et concerne surtout l’enrichissement de l’équipement.

Notons toutefois qu’en préambule à ce restylage, et pour davantage d’agrément dans ses versions automatiques, la Mini venait d’adopter une nouvelle boîte robotisée à 7 rapports. Cela...

PARTAGER SUR