« Prendre conscience qu’il s’agit du risque le plus important » Valérie Monnier, Domeo

Valérie Monnier est responsable du management des compétences chez Domeo.

- Magazine N°201
647

Bien que 95 % de ses salariés soient des sédentaires, ce courtier lyonnais en assurances, spécialiste de l’assistance et du dépannage de l’habitat, a mis l’accent sur le risque routier.

« C’est une question de culture d’entreprise et notre budget formation nous permet d’aborder ces sujets-là. C’est aussi lié au durcissement législatif », explique Valérie Monnier, de Domeo, lorsqu’elle évoque la sécurité routière.

« Nous avons commencé par la formation sur des circuits comme ceux de Centaure près de Lyon. Nous avons ensuite enrichi la prévention en établissant, il y a deux ans et demi, une charte du conducteur regroupant les principales règles pour nos salariés : vigilance autour de la téléphonie, alcool au volant, respect des temps de pause, etc., énumère-t-elle. Mais les piqûres de rappel sont indispensables. » Les salariés les plus anciens ont déjà participé à trois sessions de formation.

Dans le cadre d’une sensibilisation nécessaire et régulière, Domeo a en outre décidé de transmettre systématiquement aux autorités compétentes les coordonnées des salariés auteurs d’une infraction et concernés par des contraventions entraînant des retraits de points. « Le rôle du manager de proximité est important afin de suivre de près les tournées et les conducteurs car ceux-ci sont essentiellement itinérants », estime Valérie Monnier.

« Côté formation, nous avons récemment fait appel à Prevactive pour des stages plus axés sur l’éco-conduite. Ils sont utiles aux salariés sous les angles professionnel et personnel », conclut la responsable.

La flotte de Domeo en chiffres

• Une douzaine de VP

PARTAGER SUR