Accidentologie : des actions tous azimuts

Limiter l’accidentologie demeure un objectif central des entreprises. Et ces dernières peuvent actionner plusieurs leviers dont la formation. Mais la sécurité routière se pense aussi très en amont lors du choix des véhicules, sans oublier de communiquer régulièrement avec les conducteurs et de mettre en place des entretiens post-accident.
- Magazine N°278
1537
Johnson & Johnson Safe Fleet Day
Lors de son Safe Fleet Day, le spécialiste de la santé Johnson & Johnson propose des stands et des ateliers avec par exemple des simulateurs pour tester les freinages d’urgence ou la conduite de nuit, ou des focus sur les deux-roues.

Pour éviter les accidents, former les salariés à la prévention routière et-ou à l’éco-conduite demeure bien sûr primordial. Mais encore faut-il que ces salariés disposent des bons véhicules, équipés des bons équipements de sécurité, d’autant que ces « ADAS » ne cessent de se multiplier dans les modèles mis à la route.

Bien équiper les véhicules

« Chez Bayer France, pour tous les conducteurs, nous avons élevé le niveau de sécurité des véhicules qui se dotent de caméras de recul, de l’aide au stationnement, de détecteurs d’angles morts, de l’avertisseur de somnolence et de l’alerte lors du franchissement des lignes blanches...

PARTAGER SUR