Primagaz ouvre une douzième station GNV près de Toulouse

Le distributeur de gaz Primagaz a inauguré une nouvelle station au gaz naturel pour véhicules (GNV) à Portet-sur-Garonne (31) en partenariat avec le pétrolier Avia. Deux autres stations seront installées d’ici la fin de l’année.
1519
Primagaz station GNV
Station GNV à Portet-sur-Garonne (31) © Primagaz

C’est la 12e station GNV du réseau déployé par Primagaz et Avia en France. Elle se situe au bord de l’autoroute A64, dans la zone industrielle de Larrieupolis. Sa cuve d’une capacité de 80 m3 approvisionnera les transporteurs et les automobilistes en gaz naturel comprimé (GNC) et liquéfié (GNL) ainsi que leur équivalent bio.

Une capacité d’avitaillement de 200 véhicules par jour

La station GNV de Primagaz comprend trois pistes d’avitaillement avec deux îlots, chacun équipés de deux distributeurs pour le GNL et deux autres pour le GNC (connecteurs NGV1 et NGV2). Elle peut ainsi « accueillir jusqu’à 200 véhicules par jour », d’après Primagaz. Les terminaux de paiement sont compatibles avec la plupart des cartes que les transporteurs utilisent. En l’occurrence, avec « la carte carburant Avia ainsi qu’une quinzaine d’autres », citent les partenaires. Autre option : le paiement par carte bancaire.

« Cette nouvelle station Toulouse Sud-Portet-sur-Garonne distribuera l’énergie nécessaire à l’une des agglomérations les plus peuplées de France, annonce François Brunero, directeur Mobilités de Primagaz. De telles infrastructures permettent de réduire considérablement l’impact carbone du transport routier dans la région et d’opérer une transition progressive au bio-GNV à l’horizon 2025. »

En outre, la station restera ouverte 24 h/24 et 7 j/7. Ce qui est d’ailleurs le cas de la plupart des stations déployées par d’autres acteurs tels que Gaz’up, Engie Solutions et TotalEnergies par exemple.

Deux stations GNV prévues pour fin 2021

Primagaz et Avia clôtureront les installations de deux autres stations GNV d’ici fin 2021 : l’une à Vendargues près de Montpellier (34), et l’autre à Saran près d’Orléans (45). Primagaz ne perd donc pas de vue son objectif : « contribuer à la réduction de l’impact environnemental des énergies et atteindre 100 % d’énergies renouvelables d’ici 2040. »