Prix Environnement Maaf 2016 : la Prius sans surprise

Depuis plus de dix ans, la Maaf décerne ses prix Auto Environnement. Pour 2016, une habituée du podium reçoit le Grand Prix pour son hybride, bientôt rechargeable, la Toyota Prius IV. Logique et mérité.

661
Prix Environnement Maaf 2016 : la Prius sans surprise

Plus clair et plus équitable, en plus d’être plus lisible par le grand public, les Prix Environnement Maaf sont dorénavant décernés selon la segmentation classique propre aux constructeurs (sept catégories depuis la citadine jusqu’à la grande routière). Ce qui autorise une hiérarchisation incontestable puisque sont pris en compte les rejets d’émissions polluantes Euro 6, quelle que soit la motorisation.

Le Grand Prix revient cette année à la quatrième génération de Toyota Prius qui a su s’affranchir de tous ses défauts (voir notre essai), alors que Lexus est enfin récompensé de son côté pour sa GS300h. BMW n’est pas en reste avec son Active Tourer 225xe hybride rechargeable dans la catégorie « monospaces et SUV », ainsi que Suzuki en « citadines polyvalentes » pour sa Baleno SHVS, une hybridation légère comprenant un alterno-démarreur et des batteries lithium-ion. Dans la catégorie « utilitaires », c’est le trio Peugeot-Citroën-Toyota qui est récompensé pour les Jumpy-Expert-ProAce 1.6 BlueHDi de 115 ch.

Plus surprenant, le jury a récompensé l’Opel Karl en motorisation GPL dans la catégorie « mini-citadines » alors que, logiquement, c’est la Volkswagen Golf Flexfuel qui est distinguée pour le segment des « compactes ». Enfin, l’absence de Nissan ou de Renault est compensée par le prix « technologies d’avenir » décerné au programme Nissan Futures dont un des piliers est le recyclage des batteries de sa Leaf comme accumulateurs à domicile – le xStorage que nous évoquions récemment.

PARTAGER SUR