Prix Innovations Sécurité Routière 2018 : des lauréats high-techs

La cérémonie de remise de trophées pour la seconde édition du Prix Innovations 2018 de la Sécurité Routière a eu lieu le mardi 13 au soir sur les Champs-Elysées.

1499
La remise de prix de l'innovation
Emmaneul Barbe, le jury et les lauréats du prix de l'innovation de la Sécurité Routière (c) Sécurité Routière

De nombreux lauréats ont été présentés lors de la seconde édition du Prix Innovations, moins cependant que l’année dernière : « Nous voulons des produits déjà utilisables, nous voulons soutenir ces innovations », a expliqué Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière. Selon ce dernier, beaucoup des anciens candidats avaient des projets irréalisables. « Ce prix doit pousser les industriels à investir dans cette valeur pour créer un marché, et gagner de l’argent en faisant de la sécurité routière », a revendiqué le délégué interministériel.

Plusieurs catégories ont été distinguées pour remettre les prix. La première baptisée, « Sensibilisation / promotion des comportements responsables », a récompensé La Borne Responsable de la société Abeilles. Cette station de jeu propose de sensibiliser les enfants de manière ludique à la sécurité routière. L’entreprise est spécialisée dans le jeu éducatif depuis maintenant 15 ans. Elle avait déjà une plate-forme de développement et ont voulu la décliner au format borne afin de la proposer aux mutuelles et assurances engagées sur la sécurité routière, explique le co-fondateur d’Abeilles. Une de ces bornes est déjà à bord du camion Allianz qui réalise un tour de France de la prévention routière.

Le smartphone au volant, un fléau sur la route

La catégorie outils mis à disposition des conducteurs par les entreprises a eu deux vainqueurs. Les lauréats ont tous les deux proposé des solutions pour smartphone. Le téléphone est en effet une source de problèmes pour les conducteurs, surtout lorsqu’ils l’utilisent au volant. Drive or Phone propose une solution aux gestionnaires de flotte : « Notre application n’oblige pas le conducteur à se séparer de son téléphone. Il conserve les fonctionnalités essentielles à la conduite comme les applications de géolocalisation ou de musique », a décrit Christophe Undes, cofondateur de Drive or Phone. « L’autre avantage est qu’après le lancement, il n’y a plus rien à faire », a-t-il ajouté.

Le second gagnant de cette catégorie, Effidrive de Michelin solutions, a développé une gamme d’applications. Ces dernières sont destinées aux routiers et cherchent à limiter les distractions dues aux smartphones. Le trophée suivant a récompensé Ellcie Healthy pour la catégorie équipements de prévention routière. Fondé par l’ancien PDG d’Atol, Philippe Peyrard, le lauréat propose des montures de lunettes connectées qui détectent si le conducteur est en train de s’assoupir. En cas de somnolence, l’appareil prévient le conducteur et les passagers avec un signal sonore.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Un entretien de pointe grâce aux vibrations

La quatrième catégorie traite de l’amélioration de la sécurité des routes. Le gagnant a proposé une solution technologiquement pointue : le Pulse de Carfit. Une fois placé sur le volant d’une voiture, le petit appareil enregistre les vibrations du véhicule et indique l’état de ses pièces. « Cette technologie existe depuis longtemps, mais nous la remettons dans un cadre technologique actuel », a expliqué Nicolas Olivier, fondateur de Carfit. « Notre objectif est à terme d’être en première monte sur les voitures sous forme d’un petit boîtier », a-t-il détaillé.

Carfit n’est pas le seul à avoir remporté un prix dans cette catégorie. Vigilent, le candidat de Groupama Loire-Bretagne, est également reparti avec un trophée. Ce système permet aux conducteurs de véhicules agricoles de signaler leur présence sur la route. Ces informations peuvent être envoyées à différents services GPS afin de prévenir, avec un message ou un son, les automobilistes du ralentissement ainsi que du danger potentiel. « Les données seront distribuées gratuitement aux GPS et nous n’avons pas prévu de vendre notre entreprise », a annoncé Gwenaël Simon, directeur assurances chez Groupama Loire-Bretagne. La cérémonie s’est conclue sur une annonce d’Emmanuel Barbe : « Le concours sera renouvelé mi-mai 2018 et sera fusionné avec le concours étudiant », a déclaré le délégué interministériel.