Projet Zefer : 25 véhicules hydrogène déployés à Londres

Dans le cadre du projet Zefer, la compagnie londonienne de taxis à faibles émissions Green Tomato Cars a intégré à sa flotte 25 Toyota Mirai.

2342
Projet Zefer Green Tomato Cars Mirai
(c) Toyota

Lancé en septembre 2017, le projet Zefer (« Zero Emission Fleet vehicles for European Roll-out ») va déployer 180 véhicules électriques à pile à combustible d’ici fin 2018 dans trois capitales européennes : Paris, Londres et Bruxelles.

Piloté par le cabinet de conseil britannique Element Energy, le projet a été financé par un consortium d’acteurs à hauteur de 26 millions d’euros, dont près de 5 millions subventionnés par la FCH-JU (Fuel Cells and Hydrogen Joint Undertaking) dans le cadre du programme européen Horizon 2020.

L’objectif : tester à grande échelle infrastructures et véhicules hydrogène dans des conditions de kilométrage élevé, afin de démontrer l’intérêt et la viabilité économique de l’hydrogène en tant que carburant.

Démontrer l’intérêt de l’hydrogène en usage intensif

Comme pour Green Tomato Cars, les véhicules – 60 dans chaque ville – seront donc intégrés à des flottes urbaines, principalement de taxis ou de location de véhicules privés. À Paris, les véhicules seront ainsi utilisés par la flotte de taxis hydrogène Hype, qui va également profiter du projet pour se lancer à Bruxelles. De plus, 11 Mirai ont déjà été affectées à la police de Londres, la Met.

Projet Zefer Toyota Mirai MET
(c) Toyota

Ces flottes ont pour spécificités de parcourir de longues distances chaque jour, de nécessiter un ravitaillement rapide et d’opérer dans des centres villes pollués : autant de cas d’usage où l’hydrogène représente une valeur ajoutée, comme l’a récemment pointé l’Ademe. Elles vont également permettre de récolter rapidement les données, avec plus de 90 000 km parcourus par an à Paris et Bruxelles, et plus de 40 000 km par an à Londres.

Accélérer le déploiement de la mobilité hydrogène en Europe

Programmé sur cinq ans, le projet ne devrait toutefois livrer ses résultats finaux qu’en août 2020. Ces derniers seront analysés par le centre d’excellence britannique pour les technologies bas carbone et de pile à combustible (Cenex), ainsi que par la mairie de Paris pour orienter sa politique urbaine.

Mais les acteurs du projet Zefer partent déjà gagnants : « Ces véhicules seront utilisés régulièrement chaque jour, ce qui créera une demande d’hydrogène pour chaque véhicule environ quatre fois supérieure à celle d’une VP hydrogène non-professionnel. Cela permettra d’assurer une utilisation élevée des premiers réseaux de stations-service à hydrogène qui fonctionnent déjà dans chaque ville », estiment-ils. Les fournisseurs d’hydrogène Air Liquide et ITM Power Trading comptent également sur le projet pour accélérer la commercialisation de l’hydrogène en tant que carburant en Europe.

Le consortium du projet Zefer : Element Energy, Air Liquide, ITM Power Trading LTd, Green Tomato Cars, Hype, Mayor’s Office for Policing and Crime, BMW, Linde AG, Cenex, mairie de Paris

PARTAGER SUR