53 projets de la filière automobile lauréats de France Relance

Le gouvernement a présenté le 18 novembre les 53 nouveaux projets d’entreprise concernant la filière automobile, retenus parmi 403 lauréats du plan France Relance. Cela représente plus de 171 millions d’euros d’investissements productifs, que l’État soutient à hauteur de 49 millions d’euros.
6259
projets automobile lauréats de France Relance

La filière automobile, forte de près de 400 000 emplois industriels en France, a été particulièrement touchée par la crise sanitaire, compte tenu de la forte baisse du marché automobile. C’est pourquoi le gouvernement a annoncé, dans le cadre du plan France Relance, le 26 mai 2020, le lancement de fonds de soutien aux investissements et d’accompagnement des projets de la filière automobile. Pour rappel, il vise à accélérer la diversification, la modernisation et la transformation écologique de la filière afin notamment de maintenir la capacité des entreprises à fabriquer des véhicules décarbonés (électriques, hybrides rechargeables et à hydrogène).

En outre, suite à l’appel à la manifestation d’intérêt lancé auprès de toutes les entreprises de la filière automobile du 23 juin au 31 juillet 2020 et plusieurs appels à projets (notamment dans le domaine des batteries), le gouvernement a retenu 403 projets lauréats au total depuis l’été 2020. Cela représente plus de 1 066 millions d’euros d’investissements industriels, soutenus à près de 361 millions d’euros par l’État via France Relance.

53 nouveaux projets parmi 403 lauréats

Dans le détail, les petites et moyennes entreprises (PME) ont bénéficié en premier du dispositif. Les PME représentent ainsi la moitié des lauréats avec 197 projets soutenus à hauteur de 149 millions d’euros pour 330 millions d’euros d’investissements productifs.

De même, l’État a soutenu 102 projets lauréats d’entreprises de taille intermédiaire (ETI) avec 99 millions d’euros sur 293 millions d’euros d’investissements productifs. Mais aussi, 104 projets de grandes entreprises à hauteur de 113 millions d’euros pour plus de 444 millions d’euros d’investissements productifs.

RégionsNombre de projetsInvestissements productifs en millions d’eurosAides en millions d’euros
Auvergne-Rhône-Alpes102219,381,3
Bourgogne-Franche-Comté5716246,2
Bretagne1139,27,8
Centre-Val de Loire2873,224
CorseNon renseignéNon renseignéNon renseigné
Grand Est49165,447
Hauts-de-France53105,542,7
Île-de-France1948,215,8
Normandie2960,322,2
Nouvelle-Aquitaine1755,618,4
Occitanie155221,3
Provence-Alpes-Côte d’Azur46,82,9
Pays de la Loire3978,931,2
Total423 *1066,4360,8
NB : Certains projets sont situés dans plusieurs régions. Ils sont comptabilisés dans toutes les
régions où ils se situent mais une seule fois au niveau national.

Parmi les 403 lauréats, le gouvernement a notamment présenté 53 nouveaux projets d’entreprise du plan France Relance représentant plus de 171 millions d’euros d’investissements productifs, soutenus à hauteur de 49 millions d’euros. À noter que la Direction générale des Entreprises (DGE) et le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance ont mis à disposition les données des projets lauréats sur un portail.

Des projets tournés vers l’électrification du parc auto

Parmi les projets de la filière automobile, Voestalpine – spécialisée dans la découpe-emboutissage à froid et le parachèvement de pièces automobiles pour notamment Renault, Stellantis et Volkswagen – lance son projet de modernisation « Voestalpine2 » de son site industriel de Fontaine (90). L’entreprise augmentera ainsi ses capacités de production (robotisation de la ligne d’assemblage) en vue de répondre à la hausse de la demande dans le secteur des véhicules électriques.

projets automobile lauréats de France Relance

De son côté, SP3H, PME spécialiste des solutions d’analyse des fluides organiques, a développé un scanner optique capable de contrôler et d’identifier en temps réel les carburants à bord des véhicules dans le cadre de la traçabilité et de la réduction des émissions de CO2. Son projet de modernisation « SPIN 10X » lui permettra d’accroître sa cadence de production à Aix-en-Provence (13).

Autre exemple : le projet « Triple embrayage » de Valeo Embrayages & Matériaux de Friction, spécialisé dans la production d’embrayages pour l’industrie automobile et notamment pour les véhicules lourds (camions, bus et tracteurs) a aussi retenu l’attention de l’État. Valeo prévoit de moderniser son centre de R&D à Amiens (80) pour y développer et produire une technologie de « triple embrayage humide » pour les véhicules hybrides, ainsi que son site de Limoges (87) pour concevoir de nouveaux matériaux de friction pour les boîtes de vitesses de véhicules électrifiés.

PARTAGER SUR