Un prototype de borne ultrarapide par Volkswagen et E.ON

Le fournisseur d’énergie E.ON et Volkswagen Group Components ont développé une borne de recharge incorporant une batterie, capable de délivrer une charge ultrarapide tout en étant branchée sur un raccordement conventionnel.

530
borne ultrarapide VW - E.ON
Karsten Wildberger, membre du conseil d'administration d'E.ON et Thomas Schmall, président du conseil d'administration de Volkswagen Group Components

Le fournisseur d’énergie E.ON et Volkswagen Group Components ont annoncé la présentation d’un prototype de borne de recharge ultrarapide à Essen, en Allemagne. « Grâce à l’intégration d’un système de batterie, ces bornes pourront être installées pratiquement n’importe où et à un coût largement inférieur, sans travaux de génie civil ou raccordement au réseau électrique », expliquent les deux partenaires.

En pratique, la batterie incorporée dans la borne sera alimentée en permanence par un raccordement électrique conventionnel de 16 à  63 A. Grâce à cette réserve d’énergie, la borne pourra délivrer jusqu’à 150 kW à deux véhicules électriques en même temps : de quoi récupérer environ 200 km d’autonomie en 15 minutes. Volkswagen Group Components a développé le composant matériel, tandis qu’E.ON y a intégré son système d’exploitation et sa plate-forme logicielle afin de gérer la mise à jour, la maintenance à distance et la facturation.

Des tests au second semestre dans six stations-service d’autoroute

Avec ces bornes, les partenaires veulent s’adresser aux services municipaux, aux pouvoirs publics locaux et aux entreprises logistiques, notamment de livraison de colis, qui souhaitent électrifier leur flotte. Ils visent également le marché des stations et aires de services et des parkings de magazins.

De premiers tests seront menés au second semestre 2020 par E.ON dans six stations-service d’autoroute, avant la commercialisation des bornes en Allemagne sous l’appellation « E.ON Drive Booster ». Le système aura toutefois de la concurrence, avec notamment les bornes de charge rapide à énergie cinétique développée par la start-up Chatratek.

PARTAGER SUR