PSA met ses gros utilitaires à l’électrique

Deux utilitaires de PSA, les Peugeot Boxer et Citroën Jumper, vont passer à la motorisation électrique, sans renier le volume de chargement, mais avec une autonomie inférieure à 200 km.

1195
PSA utilitaires électriques

PSA vient de révéler au salon de l’utilitaire de Birmingham au Royaume-Uni les versions électriques de ses deux gros fourgons : les Boxer de la marque au lion et les Jumper frappés du double chevron. Ils seront disponibles dans les longueurs L1/L2 et L3/L4, pour une autonomie de respectivement 225 et 270 km selon le cycle NEDC. Des chiffres théoriques mais pas obsolètes car encore valables jusqu’au 1er septembre prochain pour les VUL. Dans la pratique, les distances avant la panne sèche d’électrons ne devraient pas excéder 150 km, soit ni plus ni moins que le concurrent direct Renault Master Z.E. (voir l’essai).

Sous-traitance fort utile

La transformation des Boxer et Jumper est effectuée après leur fabrication sur la chaîne de l’usine Sevel Sud de Val-di-Sangro en Italie qui appartient à Fiat. C’est d’ailleurs son partenaire implanté en Italie, BD Auto qui assure déjà l’électrification du Ducato mais aussi des Fiorino et Doblo. Une sous-traitance fort utile pour limiter les coûts.

En revanche, les nouveaux plus petits Peugeot Expert et Citroën Jumpy ainsi que l’Opel Vivaro seront électrifiés de leur côté par PSA depuis l’usine Sevel Nord près de Valenciennes en 2020. Sans Fiat qui s’est retiré l’année dernière de cette co-entreprise.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter