PSA Retail décline sa stratégie BtoB aux pièces de rechange

La filiale de distribution du Groupe PSA a inauguré, le 28 juin, sa nouvelle plate-forme de distribution de pièces pour la région marseillaise. Une stratégie qui sera déclinée pour les ventes aux entreprises.

1325
PSA Retail décline sa stratégie BtoB aux pièces de rechange

Un bâtiment de 5 900 m2, 20 000 références en stock, 13 quais de chargement, c’est peu dire que le nouvel écrin de PSA Retail à Marseille-Marignane spécialisé dans les pièces de rechange revêt un enjeu capital pour le groupe de distribution de PSA. En effet, le groupe de distribution anticipe ainsi l’entrée en vigueur, le 1er juin 2017, des nouveaux contrats de distribution de pièces de rechange du groupe PSA. Au total, PSA Retail déploiera 40 plates-formes sur les 140 prévues par le constructeur en Europe, dont 12 en France.

Cette stratégie devrait permettre à PSA Retail « de quasiment doubler notre chiffre d’affaires pièces de rechange à 2 milliards d’euros en 2020 contre 1,2 en 2015 », s’est félicité Jean-Philippe Imparato, le directeur de la structure de distribution de PSA. Pour ce faire, ces nouvelles plates-formes s’appuieront sur des méthodes éprouvées, à savoir une gestion stricte des stocks, un approvisionnement des réparateurs deux à trois fois par jour, pour un taux de service de 85 % le jour J et 95 % à J + 1.

Concernant ce dernier sujet de la logistique, la plaque marseillaise travaille avec Cogepart, et peut s’appuyer sur 13 véhicules utilitaires, ainsi que des tournées optimisées grâce au géo-positionnement des véhicules.

Les ventes à professionnels déclinées à l’identique ?

Ce regroupement des forces n’est pas sans rappeler celui déjà observé au sein de PSA Retail et plus spécifiquement pour les ventes à professionnels. En effet, le distributeur avait inauguré, en avril dernier à La Défense, la plus grande plate-forme de commerce BtoB de France, Retail Business Paris. Et Jean-Philippe Imparato de préciser : « Il va sans dire que la politique pièces de rechange se rapproche grandement de celle du BtoB ».

Dans le détail, le directeur de PSA Retail ambitionne en effet de décliner ce type de concept dans plusieurs grandes villes de France, à commencer par Marseille, de Lyon ou encore de Bordeaux. Pour chacune de ces villes, l’idée serait « de rassembler les forces au sein d’un bâtiment unique regroupant la vente, l’après-vente et l’ensemble des services du groupe PSA, tout en maintenant la spécificité des équipes et une stricte séparation entre les marques », nous a-t-il détaillé.

Il faut dire que les ventes à professionnels revêtent elles aussi un enjeu considérable pour PSA Retail puisqu’elles ont représenté, en 2015, 55 % des ventes de véhicules neufs, soit plus de 200 000 unités.