Les quadri-cycles électriques : le Twizy garde la main

Renault et son Twizy restent les stars du segment des quadricycles électriques grâce à un réseau de distribution sans rival et un design sympathique qui fait du Twizy un modèle toujours sympathique quelques années après son lancement (à partir de 7 340 euros hors loyer des batteries).

- Magazine N°224
1149
Les quadri-cycles électriques : le Twizy garde  la main

Pourtant, les défauts ne manquent pas : trop large pour se faufiler entre les files, exposé aux intempéries, limité en performances (45 ou 80 km/h maxi selon les versions), le Twizy est loin de constituer une solution parfaite. Mais il se montre agréable et amusant avec sa nervosité et sa maniabilité, et pour certains usages, il a le mérite de combiner praticité et visibilité.

Une recette reprise par nombre de constructeurs de voitures sans permis et de nouveaux arrivants. À l’image du suisse Micro connu pour ses trottinettes qui, avec son projet Microlino, cherche l’inspiration du côté des mini-autos d’Isetta, avec une porte d’accès située...