Qualité de l’air : attention au filtre d’habitacle

448
Filtre d'habitacle

Selon le Service d’études et de conseils aux usagers de la route (Secur), une association créée par la Fédération des industries des équipements pour véhicules (FIEV) et qui gère la Collective Filtres habitacle, un filtre encrassé peut entraîner une pollution de l’habitacle avec une concentration de polluants de 4 à 6 fois supérieure à celle de l’air extérieur. L’organisme recommande donc de remplacer le filtre d’habitacle une fois par an ou tous les 15 000 km, voire tous les 10 000 km pour ceux qui circulent essentiellement en milieu urbain. Il indique également que l’usure du filtre d’habitable serait responsable de « 70 % des casses prématurées de systèmes de ventilation et de climatisation », occasionnerait des problèmes de visibilité en embuant le pare-brise et augmenterait les risques d’infections respiratoires et allergiques en raison de l’accumulation d’allergènes et de bactéries dans l’air intérieur. Le Secur a ainsi lancé une campagne de sensibilisation à destination des automobilistes, et en profite pour faire la promotion des filtres à charbon actif.