Métier : quel gestionnaire de flotte en 2035 ?

Dans une quinzaine d’années, le métier de gestionnaire de flotte aura évolué radicalement. Au-delà de la prise en charge de la mobilité au sens large, ce responsable orchestrera les déplacements des collaborateurs à moindres coûts financiers et écologiques. Ce qui suppose de repositionner le métier lui-même, tout particulièrement par le biais de formations.

- Magazine N°250
1193
gestionnaires de flotte 2035
© Roberto Scandola

Amusé. Voici le sentiment général des responsables de parc quand on leur demande de dessiner l’avenir de leur métier d’ici 2035. Amusé mais inquiet. Car certains estiment que l’avenir du gestionnaire de flotte est de « disparaître » doucement mais sûrement pour se transformer en gestionnaire de la mobilité. Une mutation considérable.

C’est l’avis de Bruno Renard, coordonnateur de la responsabilité sociétale du CEA de Grenoble et président de la Fédération des acteurs des plans de mobilité. Volontiers provocateur mais pragmatique, celui-ci se trouve à la tête des 130 véhicules de cet organisme public. Allant jusqu’au bout de sa logique, Bruno...