Range Rover Evoque : un deux roues motrices écologique

En passant du 4x4 à la traction avant, le Range Rover Evoque limite ses émissions de CO2 à 129 g/km. Une bonne opération pour la TVS et les entreprises.

- Magazine N°176
1358

C’est en Autriche, à quelque 2 000 m d’altitude dans les Alpes, que Land Rover a planté son camp de démonstration cet hiver, histoire de prouver qu’en deux roues motrices, l’Evoque, son dernier-né, était tout aussi à l’aise que la version 4×4. Pour la première fois de son histoire, Land Rover commercialise une traction avant : il ne fallait pas « rater » son coup !

Une manière aussi de mieux souligner l’excellence de la mise au point technologique et, par-dessus tout, de la programmation logicielle inégalée du système Terrain Response (5 modes de gestion en fonction du terrain rencontré), déjà présente sur le Discovery, le Freelander et l’Evoque 4×4. Pour la version 4×2, le système disparaît au profit d’une gestion « unique » – on ne choisit plus le terrain sur lequel on évolue – mais l’électronique continue à gérer la motricité en fonction des paramètres de l’ESP et de l’anti-patinage ASR.

Rappelons par ailleurs que l’Evoque repose en grande partie sur la plate-forme technique du Freelander, avec tous ses atouts de rigidité de la coque et de liaisons au sol sophistiquées, ainsi que tout le savoir technique accumulé. Au volant, cet Evoque 4×2 suit sans trop de problème son grand frère 4×4 sur les pistes enneigées, sur le verglas et dans la boue même si, sur les portions abruptes en montée, le train avant patine beaucoup avant de trouver l’adhérence nécessaire pour se tracter. À condition aussi de chausser des pneus « neige » efficaces ! Bref, une belle démonstration, aidée par un poids légèrement inférieur de 75 kg (transmission) et un paramétrage des aides électroniques tout à fait réussi.

129 g en 4×2

Mais l’objectif de Land Rover est bien d’élargir ses ventes et son public… et plus particulièrement en direction des entreprises. Avec ses 129 g/km de CO2, la version 4×2 Coupé 3 portes, équipée du 2.2 eD4 en boîte manuelle de 150 ch, est donc pertinente. Et tout à fait à l’aise sur la route, bien que certaines longues rampes soient plus difficiles à franchir – surtout dans les Alpes autrichiennes –, qu’avec la déclinaison 190 ch de ce 2.2 turbodiesel (uniquement disponible en 4×4 à 149 g).

La carrosserie 5 portes, nettement plus habitable et pratique au quotidien, fait passer les émissions à 133 g, toujours en 4×2 et 2.2 eD4 de 150 ch. L’entrée de gamme Pure en 5 portes est à 32 900 euros pour cet Evoque 4×2 diesel, la finition Prestige va jusqu’à 41 900 euros (+ 1 000 euros en Coupé 3 portes). Le premium allemand est visé sans complexe !

Notre avis

BIEN

Réelle capacité de franchissement • Niveau de CO2 séduisant • Agrément de conduite

À REVOIR

Prix élevé • Visibilité arrière sur le Coupé 3 p • Concurrence multiple

Range Rover Evoque

2.2 eD4 2WD BVM (3/5 p)

2.2 eD4 4WD BVM (3/5 p)

Moteur (cm3)

4 cyl. en ligne 2 179

4 cyl. en ligne 2 179

Puissance (ch)

150

150

Couple (Nm)

380

400

Vitesse maxi (km/h)

180

185

0 à 100 km/h (s)

11,2

10,8

Émissions de CO2 (g/km)

129/133

149/149

Conso. mixte (l/100 km)

4,9/5,0

5,9/5,9

Poids à vide (kg)

1 595/1 625

1 670/1 700

Charge utile

ND

ND

Coffre (l)

460/1 365

460/1 365

L x l x H (mm)

4 355 x 1 965 x 1 605/1 635

4 355 x 1 965 x 1 605/1 635

À partir de (€)

33 900/32 900

35 700/34 700

PARTAGER SUR