• Mots clés connexes
  • Bus

RATP : 100 millions d’euros pour verdir les bus

Après l’adoption en décembre 2013, par le conseil du STIF (Syndicat des transports d’Île-de-France), d’un plan de réduction des polluants émis par les bus, le STIF et la RATP ont entamé un programme d’acquisition de bus. 

514

L’objectif : baisser de 50 % les émissions de particules fines du parc en deux ans, soit d’ici mi-2016.

Pour parvenir à cet objectif, les deux entités misent sur l’hybride avec deux arguments : d’une part, la diminution des nuisances sonores et des vibrations à l’intérieur des véhicules, mais aussi la réduction des polluants. Avec des preuves à l’appui. Alors que les premières expérimentations ont débuté en 2012, 46 bus hybrides circulent aujourd’hui sur le réseau RATP, tandis que 69 autres unités ont été commandées. Résultats constatés, un recul de 20 à 25 % de la consommation. En complément, chacun des bus de norme Euro 3 disposeront d’un filtre à particule d’ici la fin de l’année.

Des solutions transitoires puisqu’il est bien question de disposer à terme d’un parc composé de bus 100 % électriques, mais aussi de bus à gaz renouvelable, comme le précise la RATP dans son communiqué : « Le bus hybride représente une première phase avant le basculement vers le tout-électrique. »

Budget total de cette opération de verdissement : 100 millions d’euros financés par le STIF.

PARTAGER SUR