La RATP prévoit d’électrifier deux tiers de ses centres bus

La Régie autonome des transports parisiens (RATP) a signé une convention de deux ans avec le gestionnaire de réseau Enedis pour le raccordement de 17 centres bus au réseau public de distribution d’électricité.

1799
ratp enedis centres bus electriques
(c) RATP

Ce partenariat vise à accompagner le développement des bus électriques en Île-de-France, alors que la RATP a pour objectif d’exploiter 100 % de bus propres en « zone dense » d’ici 2025, dont deux tiers rouleront à l’électrique et un tiers au biogaz. Dans le cadre de ce plan « Bus 2025 », la régie a commandé avec Île-de-France Mobilités près de 1 000 bus 100 % électriques.

La livraison des premiers véhicules étant prévue pour 2020, la RATP ne dispose que de deux ans pour adapter ses centres bus et les équiper en infrastructures de recharge. Enedis doit en raccorder les deux tiers, soit 17 centres bus, les autres devant être convertis au biogaz.

ratp enedis centres bus électriques
(c) RATP

Ne pas surcharger le réseau électrique

Ensemble, les deux acteurs vont définir les « modalités de raccordement optimales » et étudier des solutions comme le pilotage de la recharge pour « permettre une sollicitation raisonnée du réseau électrique ».

« À terme, Enedis doit mettre à disposition de chaque centre-bus une puissance électrique qui s’élèvera à environ 10 MW par centre », précise la RATP. Pour éviter de surcharger le réseau de distribution, la régie a choisi de recharger ses bus uniquement de nuit, donc en dehors des heures de pointe.

PARTAGER SUR