La RDTA optimise sa flotte avec la télématique

La RDTA, Régie départementale des transports de l’Ain, souhaitait optimiser la gestion de sa flotte et pour cela fait appel à la télématique. Avec des résultats.

1930
géolocalisation

 

C’est dès 2015 que la RDTA, la Régie des transports de l’Ain, a fait appel à TomTom Telematics pour améliorer la gestion de sa flotte. Soit un parc de 369 véhicules répartis sur huit dépôts et totalement équipés en télématique en 2016. À bord, le boîtier Link 510 qui fournit en temps réel des indications sur leur utilisation, leur position et les informations des tachygraphes. Sans oublier le dispositif Pro 2020 du télématicien qui permet l’identification du conducteur et la réception en temps réel, pendant sa conduite, de conseils d’éco-conduite.

Déjà certifiée ISO 9001 (qualité de service), OHSAS 18001 (sécurité) et ISO 14001 (environnement), la RDTA souhaitait avec ces dispositifs baisser la consommation de carburant. Une baisse attendue par conducteur et non plus par véhicule, notamment en diminuant le nombre d’arrêts avec le moteur en marche. La régie voulait également améliorer le confort des passagers grâce à une conduite plus adaptée des chauffeurs. Et mieux gérer les réclamations éventuelles, des clients ou des donneurs d’ordres, en les confrontant si nécessaire aux données recueillies sur la conduite ou les horaires de déplacement.

La RDTA consomme moins

Deux ans plus tard, l’objectif semble rempli. La régie estime à 50 000 euros HT les économies constatées dès la première année sur le carburant consommé. « Nos chauffeurs disposent aujourd’hui, à travers notre intranet, d’un accès personnalisé et sécurisé à leurs données d’éco-conduite : consommation, événements de conduite, gaspillage lié au temps d’arrêt moteur tournant, etc. », pointe Olivier Wehrlin, directeur général de la régie. Du côté des clients, le nombre de plaintes a diminué, estime la RDTA. Et la gestion des réclamations s’est améliorée grâce notamment aux justificatifs opposables des temps de passage.

 

Le dernier dossier sur la télématique embarquée

PARTAGER SUR