Recharge électrique : les constructeurs de poids lourds en concurrence

Pour allonger l’autonomie et la rapidité de recharge des poids lourds, Daimler Truck, Volvo Trucks et MAN investissent dans les batteries et dans leurs technologies de recharge.
1388
Recharge poids lourds
La capacité de recharge et l’autonomie des VI électriques lourds cristallisent la concurrence entre les constructeurs.

MAN, Daimler Truck et Volvo Trucks : pour leurs poids lourds, chacun vise l’hégémonie commerciale grâce à la capacité de recharge ou à la prolongation de l’autonomie fournie par leurs batteries. Ces trois constructeurs sont par ailleurs associés en joint-venture pour développer d’ici 2027 un réseau de 1 700 bornes de recharge pour poids lourds électriques en Europe. Mais chacun tente cependant de tirer son épingle du jeu sur un marché très concurrentiel.

Poids lourds : recharge cinétique continue pour Daimler

Daimler Truck, qui produisait déjà ses batteries pour ses eActros, vient d’acquérir 10 % du capital de l’ingénieriste allemand Manz. Il devient ainsi l’un de ses principaux actionnaires. Daimler Truck amènera d’abord Manz à collaborer avec son usine de batteries Innolab Batteries, à Mannheim (Allemagne). Objectif : améliorer ses batteries actuelles, et, fin 2024, produire ses propres cellules de batteries lithium-ion.

Daimler Truck poussera aussi l’ingénieriste à développer une technologie innovante de batteries pour camions et bus, ainsi qu’un système de recharge en continu des batteries à partir de l’énergie fournie par les systèmes d’entraînement du véhicule.

540 kWh de batteries chez Volvo Trucks

Le groupe Volvo a créé en février 2021 sa filiale Volvo Energy. Celle-ci produit des batteries, les reconditionne et les réutilise. Volvo Trucks vient ainsi d’ouvrir sa première usine de batteries pour poids lourds à Gand, en Belgique.

L’usine Volvo Energy produira les batteries de Volvo Trucks avec des modules Samsung SDI.

À partir de cellules et de modules de batteries Samsung SDI, l’usine assemblera des blocks-batteries de 90 à 540 kWh. Ceux-ci équiperont, selon leurs objectifs de distance et de charge utile, les FH, FM et FX électriques de sa nouvelle gamme lourde.

« En intégrant le processus d’assemblage des batteries dans notre flux de production, nous raccourcissons les délais pour nos clients et garantissons des batteries performantes. Nous augmentons aussi la circularité économique », déclare Roger Alm, président de Volvo Trucks. Le groupe y gagnera une autonomie énergétique pour ses véhicules.

Les FH, FM et FX électriques lourds auront jusqu’à 540 kWh de batteries.

Recharge à 1 000 volts pour les MAN

Mi-mai, MAN a présenté le prototype du VI électrique commercialisé en 2024. Il en a souligné l’autonomie journalière de 600 à 800 km grâce à sa capacité de recharge. Le constructeur a profité de sa participation au projet de recharge haute puissance HOLA financé par le gouvernement allemand, pour collaborer avec l’équipementier ABB E-mobility.

D’ici 2025, ces deux partenaires auront développé une technologie d’alimentation de plus de 1 000 V. Sa sécurité et sa fiabilité se baseront sur « une norme uniforme et obligatoire qui pourrait servir de référence ». MAN et ABB E-mobility construisent déjà huit bornes équipées de systèmes de charge mégawatt (MCS) sur quatre sites de l’autoroute fédérale A2. Elles serviront de test en vue d’une extension nationale.

Avec la recharge à 1 000 volts d’ABB E-mobility, MAN commercialisera des modèles dotés d’une autonomie de 600 à 800 km dès 2025.
PARTAGER SUR