Recul des ventes de 3,2 % sur le marché du véhicule d’entreprise

Selon l’observatoire du véhicule d’entreprise (OVE, Arval), les chiffres d’octobre ont confirmé le « ralentissement de la hausse » du marché des véhicules d’entreprise.

574
marché véhicule d’entreprise

Les ventes des VP et VUL aux entreprises ont ainsi reculé de 3,2 % à 65 984 unités en octobre, par rapport au même mois de 2015. Ce sont les VUL qui sont le plus touchés avec une baisse des ventes de 6,6 % à 27 252 unités, tandis que les immatriculations de VP ont diminué de 0,7 % à 38 742 unités.

Le bilan reste cependant positif depuis le début de l’année, rappelle l’OVE, avec une hausse des immatriculations sur les dix mois de l’année à 8,4 %, soit 638 225 unités. Les VP ont progressé de 9,5 % à 378 489 unités et les VU de 6,8 % à 259 736 unités.

Du côté des motorisations, la répartition est restée stable. Le diesel a concentré 86 % des parts de marché sur les VP et VUL, avec une augmentation sensible dans le domaine des VP par rapport à septembre à 78,85 % des véhicules immatriculés, soit 298 427 unités. Les motorisations essence ont atteint 10,71 % du marché, soit 68 325 immatriculations.

L’électrique a connu une progression importante de 40,2 % en octobre par rapport au même mois de 2015 : 7 648 unités, VP et VU, ont été vendues depuis le début de 2016. « Les prochains mois diront s’il s’agit d’une tendance pérenne ou d’un simple frémissement », fait remarquer l’OVE. Les ventes d’hybrides ont elles poursuivi leur recul avec une baisse de 1,92 % en octobre et de 17,2 % depuis le début de l’année, à 12 249 unités au total.

PARTAGER SUR