Réduction des coûts : des recettes éprouvées

Si les gestionnaires de flotte doivent tenir compte de contraintes extérieures fiscales et réglementaires, ils peuvent aussi actionner des leviers plus classiques pour tirer les coûts vers le bas. Et dans cet objectif, les recettes sont connues, de la négociation au suivi des restitutions, en passant par la gestion en direct de certains postes de dépenses.

- Magazine N°238
1792

Pour tirer les coûts vers le bas, la négociation reste, on s’en doute, le premier levier actionné par les responsables de parc. « Nous négocions les prix et les remises avec les constructeurs puis avec les loueurs », illustre Benoît Comte. Gestionnaire des quelque 850 véhicules de la flotte d’Harmonie Mutuelle, Benoît Comte fait appel à trois loueurs différents. « Nous avons des contrats avec eux pour des durées de trois ou quatre ans. Nous les sollicitons tous les ans pour qu’ils proposent des véhicules avec des montants potentiels de remise, des primes de volume, etc. Réalisées par la direction achats du groupe, ces négociations mises bout...